- le  

La Croisière des oubliés

Enki Bilal (Dessinateur), Pierre Christin (Scénariste), Pat (Coloriste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/09/2006  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

La Croisière des oubliés

Né en Yougoslavie en 1951, Enki Bilal a commencé la BD à 21 ans dans le magazine Pilote. A l'époque, il y réalise Le Bal des maudits. Dans le même temps, il fait la rencontre sans doute la plus importante de sa carrière : Pierre Christin. De 13 ans son aîné, celui-ci a enchaîné la Sorbonne et Science Po pour les études puis les professions de journaliste, de traducteur ou bien encore de romancier. En 1972, il a derrière lui le scénario de Valérian avec Mézières et des collaborations avec Tardi, Boucq et surtout Annie Goetzinger.

"Chérie, n'oublie pas l'échelle aller chercher le pain…"

Dans un petit village du fin fond de la France, c'est l'émoi. Les habitants ont découvert un beau matin que leurs maisons flottaient à un bon mètre du sol. Pire, en quelques heures et avec le vent, c'est toute la commune qui commence à prendre de l'altitude et à se déplacer. Quelle est l'origine de ce phénomène ? A-t-il quelque chose à voir avec le camp militaire juste à côté ? Et les deux vagabonds recueillis dans le village n'ont-ils pas une part de responsabilité ? Autant de questions pas forcément prioritaires lorsque sa maison voyage toute seule…

Premier album, première réussite.

Avec ce premier titre, Bilal et Christin inauguraient une collaboration fructueuse en albums qui allait s'étaler sur plus d'une demi-douzaine de titres. Comme La Ville qui n'existait pas et Le Vaisseau de Pierre, La Croisière des oubliés appartient à ces histoires qui se rangent résolument du côté des exclus, de ceux que l'on n'entend jamais depuis leur petite vie. On est encore loin des réflexions sur le communisme ou beaucoup plus tard sur la guerre en Yougoslavie. Ici les thématiques sont profondément humaines, avec un rien d'écologie. La Croisière des oubliés donne la parole au peuple face aux gouvernants. Quasiment trente ans plus tard, l'histoire de cet album est toujours d'actualité, offrant encore au lecteur un grand bol de fraîcheur et d'optimisme. Ce serait dommage de s'en priver… A noter également dans certaines éditions, quelques pages avant l'intrigue principale sur le personnage récurrent aux cheveux argentés de Bilal et Christin. Un petit récit savoureux sur ce chevalier social des temps modernes.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?