- le  

La Danse des six lunes

Sheri S. Tepper ( Auteur), Jean-Philippe Marie (Illustrateur de couverture), Iawa Tate (Traducteur)
Langue d'origine : Anglais UK
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/12/2001  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

La Danse des six lunes

Sheri Stewart Tepper a une bibliographie impressionnante, malgré un début de carrière tardif au début des années 80. Elle a à son actif plus de vingt romans, dont certains font partie de grosses séries (Les nombreux tomes de la série The True Game, par exemple). Seuls quelques-uns de ses romans, Un Monde de femmes, La Belle endormie (qui a reçu le prix Locus en 1992), Prière à l'ange obscure, Rituel de chasse, et La Danse des six lunes ont été publiés en français jusqu'à présent.

Newholme, une société matriarcale

La planète de Newholme, colonisée depuis moins de deux siècles, a mis au point une société originale pour pallier au faible nombre de naissances de filles (un tiers de la population seulement). Les hommes doivent " acheter " une épouse à un prix exorbitant payé à sa famille. Celle-ci a de grands pouvoirs dans le ménage, mais aussi le devoir de faire des enfants, de préférence de sexe féminin puisque seules les filles rapporteront une dot. En échange, au bout de quelques années, l'épouse peut avoir droit à des compensations en la personne d'un chevalier, jeune homme stérilisé (pour ne pas représenter de menace pour le mari) de belle allure, formé aux jeux du sexe mais aussi à la poésie, la musique, la psychologie… Les hommes sont des moins que rien, sauf s'ils sont riches, et les femmes ont tous les droits sur eux. Une caste de prêtresses, les Hags, servantes des nombreuses déesses (les Haggions) font respecter l'ordre d'une main de fer. Les tâches quotidiennes sont assumées par les Invisibles, des autochtones que les humains ont plusieurs fois tenté d'exterminer dans le passé, tandis que les hommes pauvres, appelés surnuméraires, traînent sans activité dans les rues.

L'Inquisitrice arrive en pleine instabilité géologique

L'annonce de la venue de l'émissaire du Conseil des Mondes est une très mauvaise nouvelle pour Newholme. Les édits de Haraldson, pierre fondatrice de toute la société galactique, prônent la tolérance et le respect. Un androïde infaillible, l'Inquisitrice, est chargé de faire respecter cet édit, en étant à la fois enquêtrice, juge et jury. Or, Newholme, avec sa société inégalitaire, et surtout le traitement qu'elle a fait subir aux autochtones, cumule les irrégularités. On a vu des mondes détruits pour moins que cela… Mais un autre danger guette Newholme. La planète n'a jamais été très stable, mais depuis quelques années, tremblements de terre et éruptions volcaniques se multiplient, sans explication logique. Cela pourrait-il avoir un rapport avec les vieilles légendes ? De plus, d'étranges et peu recommandables personnages rôdent…

Une étude de sociologie intéressante

Le roman n'est pas forcément facile d'accès, mais l'auteur a réussi à créer un monde vivant, original, qui montre qu'une société dirigée par les femmes ne serait pas forcément le paradis que prétendent certains. On sent que le but du livre est de nous pousser à la réflexion, et on a parfois l'impression que l'auteur s'intéresse plus à ses personnages pour ce qu'ils représentent que pour ce qu'ils sont. Cependant, le style est agréable, l'intrigue est intéressante, les informations distillées bien progressivement et avec une bonne intégration au récit. A recommander à ceux qui apprécient les réflexions et explorations sociologiques.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?