- le  

Les Gardiens de la République

Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 17/02/2016  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Les Gardiens de la République

L'auteur:
 
Mathias Moucha est un auteur français né en 1972.  Ses parents, d'origine tchèque, ont émigré en France au moment du Printemps de Prague. Auteur de romans fantasy, il est marié, a un enfant et vit en région parisienne. On lui doit notamment les romans suivants : Seuls et La Quête du Prince boiteux.
 
L'histoire :
 
Elryn, fils du Primonte de la République de Tyrene, est un valeureux officier des Troupes Grenats, fleuron de l'armée de Tyrene.
 
La République, après avoir été menacée pendant des années, a changé son fusil d'épaule et mène une politique de conquête des pays avoisinants, sous la gouvernance du Segonte et mage Syllion, le propre frère d'Elryn.  Syllion lance une nouvelle offensive et confie à Elryn la direction des opérations sur le terrain.
 
Dans cette aventure, Elryn perdra vite ses illusions sur les responsables politiques de Tyrene. Les sénateurs sont corrompus, et ont oublié leur rôle de protecteurs du peuple, ne se préoccupant plus que d'acquérir un maximum de richesses. Elryn, persuadé malgré tout de l'importance de préserver la démocratie, va se retrouver confronté à un projet de coup d'État, mené par son propre frère. La République vacille sous les guerres et les rébellions, et la tâche semble impossible, malgré l'aide apportée par une mystérieuse inconnue et quelques membres du sénat pas encore corrompus. Elryn réussira-t-il à vaincre, malgré l'intelligence et les fabuleux pouvoirs de son frère ?
 
Un roman portant haut les valeurs de la République :
 
Si le roman de Mathias Moucha ne révolutionne pas le genre de la fantasy, il reste un roman intéressant de par sa qualité d'écriture et une histoire bien construite. L'univers n'est pas follement original mais reste agréable à découvrir.
 
Les personnages ont pour certains un petit côté manichéen mais restent assez intéressants dans l'ensemble. La principale qualité du roman réside à mon sens dans les valeurs qu'il défend. La démocratie y est présentée comme essentielle, et fragile. La responsabilité et le besoin de probité de ses dirigeants y sont mis en exergue. Elryn est finalement le symbole de tous ceux qui luttent pour la liberté et contre la dictature, malgré les risques et les conséquences. Ce roman est un hymne à la résistance et au courage. À lire à mon avis et surtout à faire lire au public adolescent

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?

{{insert_module::18}}