- le  

La Guerre des fées

Julien Delval (Illustrateur de couverture), Bertrand Ferrier (Traducteur), Herbie Brennan ( Auteur)
Langue d'origine : Anglais UK
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/04/2004  -  jeunesse
voir l'oeuvre
Commenter

La Guerre des fées

Herbie Brennan s'est intéressé dès l'enfance à la psychologie. Toujours plus rapide que ses petits camarades, il devint à 24 ans le plus jeune rédacteur en chef de son Irlande natale. Son premier livre publié portait sur les voyages astraux. L'ésotérisme et la parapsychologie restent au nombre de ses domaines d'investigation et de ses sources de publication à côté de la physique quantique. Ses soixante-dix livres sont vendus dans cinquante pays. Il fut parmi les premiers à écrire des Livres dont vous êtes le héros et prêta sa prodigue plume à la radio pour des feuilletons.

Jusqu'ici, il a été peu publié en France : on trouve Zartog fait des bêtises (humour, Le Livre de Poche) et L'Atlantide et ses secrets (Presses du Châtelet). La Guerre des fées est le premier tome d'une trilogie. Le second opus (L'Empereur pourpre) est prévu pour octobre en Angleterre.

L'effet papillon

Ca ne va pas très fort pour Henry Atherton: sa mère a une liaison avec la secrétaire de son père et son ami M. Fogarty, un vieux monsieur, vient de lui confier le nettoyage de son cabanon encombré et poussiéreux Mais il s'aperçoit vite que d"autres créatures sont encore plus à plaindre. Le papillon par exemple, qui manque de finir sa vie entre les crocs du chat. Ce lépidoptère est encore plus mal au point qu'il n'y paraît. D'abord, parce que ce n'est pas un papillon, mais une fée échouée sous une forme miniature dans le monde humain à cause du sabotage d'un portail magique. Et puis, ce n'est pas n'importe quelle fée! C'est Pyrgus, l'héritier du royaume menacé par Beleth, le démon des fées de la nuit. Pour secourir Pyrgus, Henry va le rejoindre dans le monde des fées et affronter à ses côtés, les évènements qui secouent le royaume.

Pur produit pour le marché américain

Rien d'étonnant à ce que cet ouvrage ait été élu meilleur livre pour adolescents aux Etats-Unis. L'auteur est irlandais, mais a introduit dans son livre beaucoup d'éléments de l'American way of life (mais, à cause de la globalisation, que l'on retrouve partout ailleurs...). L'histoire est divisée en 107 chapitres (ce qui nous ramène à une moyenne inférieure de trois pages par chapitre), histoire de ne pas lasser le lecteur zappeur. Le prochain tome, incluera-t-il des publicités entre chaque séance afin de ne pas perturber les repères du public qui a daigné délaisser la lanterne magique pour se plonger dans un livre?

Le récit inclut une minorité: les mères lesbiennes (double avantage: preuve d'une grande ouverture d'esprit et apport d'originalité). Le coming out de la mère et les traumatismes que cela inflige à son entourage, sont mis sur le devant de la scène alors qu'ils n'apportent pas grand chose à l'intrigue. Quand les enfants goûtent, ils se réjouissent du gâteau recouvert de rose sucre (maigre, mais sournoise contribution à leur future obésité). Le père face à une question embarrassante du fils, est comparé à un candidat de Qui veut gagner des millions (lui enlèvera-t-on le droit de visite s'il s'avère être le maillon faible?). Dans le monde des fées (par ailleurs assez fouillé), c'est le règne du manichéisme absolu jour contre nuit; les méchants sont vraiment très méchants. Heureusement, ils sont parfois très bêtes, ce qui facilite le triomphe de l'axe du bien...

Si La Guerre des fées se contentait d'être un pur moment de divertissement, je le conseillerai à ceux en quête d'une lecture plaisir ou pure distraction. Mais ce roman me semble véhiculer une vision du monde trop simpliste et qui est, malheureusement, en passe de dominer, de s'imposer par l'industrie (quelque soit son domaine d'activité alimentaire, culturelle...) et à ce titre, il me donne envie d'appeler au boycott...

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site Internet (en anglais avec un design assez réussi) consacré à la trilogie: www.faeriewars.com et celui de l'auteur (en anglais aussi): www.herbiebrennan.com.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?