- le  

La Lame des Ombres

Craig White (Illustrateur de couverture), Seressia Glass ( Auteur), Claire Réach (Traducteur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/12/2010  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

La Lame des Ombres

Seressia Glass est Américaine et conseillère en design dans une société d'amélioration de l'habitat. Par ailleurs, elle écrit aussi des romans dont plusieurs ont été publiés aux USA. Afro-américaine, elle place les histoires qu'elle conte dans le contexte qu'elle connaît, ce qui lui a valu d'être remarquée par les critiques de Romance in Color.

 

Je suis une tueuse

 

Kira est une tueuse, une Traqueuse d'Ombre. Avec sa lame de Lumière, elle cherche et détruit tout ce qui peut apporter le désordre et le chaos. Entraînée depuis longtemps, membre d'un ordre millénaire, elle ne connaît que la chasse et le plaisir de tuer les Déchus. Respectée et crainte dans tous les bas-fonds de la ville, elle vit sans penser à l'avenir.

Il est vrai qu'elle a des atouts pour ce travail. Douée d'une sensibilité au monde des Ombres, elle sait reconnaître et utiliser la magie d'une manière particulièrement pointue. Toutefois, le revers de la médaille est qu'elle ne peut pas toucher un humain sans le détruire, ce qui limite en particulier sa vie amoureuse.

Son univers bascule lorsque son mentor est tué, lui laissant une dague venue de l'antiquité, dont les pouvoirs sont si puissants qu'ils pourraient attirer des forces du chaos que même Kira ne pourrait pas éliminer. Sans parler de cet immortel si beau et si viril dont le destin semble lié à la dague et à Kira, ni de ce demi-dieu qui excelle autant dans la cuisine que dans la dissimulation...

Bref, elle aura besoin de toutes ses forces et de l'aide de ses amis si elle veut survivre en gardant sa raison.

 

Bien écrit, mais déjà vu

 

Seressia Glass écrit bien. Le texte coule, dans une langue simple et attachante. De la littérature de vampire comme on l'aime, mêlant adrénaline et romance avec bonheur. Les personnages ont des personnalités fortes, sortent du lot et nous offrent un joli parcours dans l'univers de l'auteur.

Mais voilà... quel univers ? Nous avons une tueuse implacable, dotée de pouvoirs surhumains, accompagnée d'un demi-dieu et d'une sorte de démon venu du début des temps, luttant contre le mal et le chaos pour sauver des humains innocents et inconscients du danger. Une jeune femme en rébellion contre un ordre millénaire qui entraîne les tueuses, attirée par un être inhumain. Oui, cela peut rappeler une série télévisuelle sortie voici plus de dix ans, la différence étant que Kira n'est pas blonde, mais afro-américaine.

 

Il ne faut cependant pas limiter La Lame des Ombres à un épisode de Buffy. C'est une histoire sympathique, parfois drôle, mais le plus souvent sombre, qui fait une belle lecture de vacances pour les amateurs du genre.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?