- le  

La Louve et l'enfant

Henri Loevenbruck ( Auteur), Arnaud Cremet (Illustrateur de couverture)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/11/2003  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

La Louve et l'enfant

Avec à peine 31 ans au compteur, Henri Loevenbruck a déjà un CV bien rempli. Entre le fauteuil de co-rédacteur en chef de Science Fiction magazine qu’il a occupé pendant trois ans et quelques incursions dans le petit monde de l’anthologie avec son compère Alain Névant (Fantasy, Fleuve Noir, Novembre 1998), il a réussi à prendre le temps d’écrire et de pondre un premier roman en 1999 dans la collection Macno des éditions Baleine. Il s’appelait alors Philippe Machine et venait inscrire son nom au côté de gens comme Ayerdhal, Jean Pierre Andrevon ou plus tard Roland C.Wagner. C’était plutôt pas mal…

Quête initiatique…


Aujourd’hui, fini les pseudonymes. Henri Loevenbruck signe cette histoire de Fantasy de son vrai nom. Son objectif : boucler un cycle à la fois classique et original chez Bragelonne. Classique parce que ce premier tome sent un peu le déjà vu. Lorsque du haut de ses treize ans, la jeune Aléa découvre dans la lande un cadavre avec un anneau qui va faire d’elle la championne du bien contre le mal, on n'est guère étonné. D’ailleurs, lorsqu’elle rencontre un nain ménestrel, un puissant druide, un guerrier balaise et une jolie conteuse, on se dit que le Henri donne là très clairement dans la quête initiatique.

… et fantasy animalière


Mais il a une surprise dans son sac qui allège à point nommé l’ensemble. Il a mis en parallèle à son récit l’histoire d’une louve Imala dont le destin ressemble fort à celui de son héroïne. Bilan, des scènes animalières qui ont le mérite de délayer le récit et de nous faire découvrir un peu le monde qu’il a imaginé. Imala se balade de part la forêt et tombe successivement sur des congénères pas très sympas, des humains franchement acariâtres et des elfes envoûtants.

Un bon petit bouquin


Bref, La Louve et l’Enfant est un bon petit bouquin, classique mais sans plus. Sans atteindre des sommets dans son art, Henri Loevenbruck nous fait passer un bon moment, ce qui est déjà pas si mal. A suivre.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?