- le  

La Princesse de Razkavie

Jean Esch (Traducteur), Philip Pullman ( Auteur), Erwann Surcouf (Illustrateur de couverture)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais UK
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/11/2004  -  jeunesse
voir l'oeuvre
Commenter

La Princesse de Razkavie

Philip Pullman a rencontré un grand succès avec À La Croisée des mondes, une série mettant en scène une petite fille et son daemon, un animal représentant son âme. Amoureux de Londres, théâtre de ses intrigues, Philip Pullman a décidé de se lancer dans une nouvelle série, Sally Lockhart, qui narre les aventures d’une jeune fille perdue dans la vieille ville, dans un siècle connu pour avoir épaissi son bon vieux brouillard afin d’y dissimuler les mystères les plus sombres.

Du ruisseau au sceptre

C’est au tour de Jim Taylor, l’ami de Sally, de vivre ses propres aventures… A la recherche d’Adélaïde qu’il a aimée, disparue des années auparavant, Jim se retrouve pris dans une guerre civile, en plein cœur du royaume de Razkavie, dont Adélaïde est devenue la princesse, après avoir connu la misère.

Héros sombres et clairvoyants

Philip Pullman avait déjà orienté sa série Sally Lockhart vers une cohérence historique stricte et un sens aigu du romanesque, éléments essentiels à un bon roman d’aventures.

Il continue avec ce quatrième tome, pour le moins étonnant de par sa structure comme son propos. Si on s’éloigne encore un peu, dans l’histoire, du public des 10-12 ans, la narration reste dédiée à cette tranche d’âge. Misère sociale, engagement politique, guerre fratricide, La Princesse de Razkavie ne peut cependant pas être lue par des adultes, à l’inverse des autres romans de Pullman. Un petit côté fleur bleue qu’il avait abandonné dans la tragique fin des aventures de Sally elle-même, resurgit au bout de la baïonnette, éloignant également les adolescents de cette série.

Les jeunes lecteurs ne seront cependant pas déçus par cette histoire tragique qui marque un tournant dans la série.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?