- le  

La reine de Vendôme

Colin Marchika ( Auteur), Laurent Astier (Illustrateur de couverture)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/01/2002  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

La reine de Vendôme

Nouveau venu sur la scène de la fantasy française, Colin Marchika avait plutôt bien réussi le premier tome de La Reine de Vendôme. La plume était attachante, l'histoire sympathique, bref, on avait bien aimé le roman de ce statisticien de 34 ans. Le premier examen passé, le voici en face du second, sans doute encore plus terrible puisqu'il s'appelle " confirmation ".

Le retour des héros

Le Monde n'est vraiment plus ce qu'il était. Les tensions et les guerres se multiplient et le sort du joli petit royaume de Vendôme est plus qu'incertain. Mais surtout les héros d'antan se mettent à revenir sur le devant de la scène provoquant un bordel monstre dans l'équilibre politique entre les puissants. C'est exactement l'effet de la réapparition du Chevalier Sellès. Caché depuis 300 ans sous les traits d'un simple musicien vagabond du nom de Eyr, il a dû tomber le masque lors d'un affrontement avec le terrible et cruel et fourbe et méchant magicien Raque. Outre le fait qu'il aurait souhaité garder son anonymat, le retour du Chevalier Sellès fait trembler bon nombre de dirigeants. Pourquoi ? Simplement parce qu'il est un de ces chevaliers de légende, incarnant en toute modestie l'âme et la beauté de la chevalerie que beaucoup s'emploient à faire tomber dans l'oubli. Bref, son arrivée change la donne. A moins qu'il ne soit l'un des ultimes recours du royaume de Vendôme face à son ennemi Raque.

Pas mal.

Comme pour le premier tome, notre jugement sera plutôt indulgent à l'égard de ce roman. Colin Marchika a gardé cette narration attachante à la première personne du singulier qui nous fait partager toutes les pensées et les émotions de son héros. Et si celui-ci passe du statut de simple vagabond à celui de légende vivante, il garde la bonne idée de rester simple et de s'adresser régulièrement au lecteur. Si vous avez apprécié le premier tome, vous ne serez donc pas déçu. L'inverse étant réciproque. Ces deux volumes sont taillés du même bois. D'ailleurs il s'agit plus d'un seul roman coupé en deux que d'une petite saga. Un auteur accrocheur à suivre.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?