- le  

La Sibylle et le marquis

Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 03/05/2012  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

La Sibylle et le marquis

Petit-fils de l'écrivain Marc Michon, Nicolas Bouchard est un romancier de science-fiction et de romans policiers. Remarquée pour sa trilogie fantasy L'Empire de poussière (2002-2008), son premier roman policier historique, La ville noire, a reçu le prix des Incorruptibles 2004.

Après les deux premiers tomes La Sibylle de la révolution et Le traité des supplices (sortis en format poche aux Éditions 10-18) Nicolas Bouchard nous présente le troisième volet des aventures de la voyante Marie-Adelaïde Lenormand.
 
"Il n'est aucune sorte de sensation qui soit plus vive que celle de la douleur ; ses  impressions sont sûres, elles ne trompent point comme celles du plaisir

Après la chute de la Bastille, Paris est en proie à des assassinats obscurs. Ces actes meurtriers, pervers, semblent être le résultat de procès arbitraires... A moins que ce ne soit le fruit de personnages malsains qui trouvent leur plaisir dans la torture?
 
Une nouvelle fois, la Sibylle enquête à travers ses visions et dans un Paris encore tout feux tout flamme. Mais ce qu'elle découvrira pourrait bien la confronter à un personnage hors du commun, le plus libertin des libertins: le Marquis de Sade.

"Je ne m’adresse qu’à des gens capables de m’entendre, et ceux-là me liront sans danger" 
Vivant et sombre, La Sibylle et le Marquis est un joli tour de passe-passe entre l'Histoire et l'imaginaire. Nicolas Bouchard tisse une enquête haletante au coeur d'un sujet intrigant et sadique qui pourrait ébranler les personnes sensibles.
 
À travers ce thriller historique, l'auteur imprègne ses pages de la présence de deux personnages d'avant la révolution aux idéaux bien opposés qui ont marqué à leur façon l'histoire française par leurs actes, leurs natures enclines de liberté et contraire aux moeurs de l'époque.

Le marquis de Sade et Olympe de Gouges sont en effet les points centraux de ce roman. Si l'une ne se manifeste que par ses écrits de lois envers la femme et prend corps dans nombres de ces semblables (l'héroïne Marie-Adélaïde Lenormand présente de fortes similitudes avec cette femme), l'interprétation du divin Marquis est sans nul doute une pièce maitresse haute en couleur que l'auteur exhume avec grandeur et décadence.

Entre oeuvres interdites et féminisme sanguinaire, Nicolas Bouchard tient une nouvelle fois l'histoire en joue et fait mouche dans une intrigue menée par une main de fer dans un gant de velours.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?