- le  

La Théorie du chaos

Pierre Schelle (Scénariste, Dessinateur)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/08/2001  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

La Théorie du chaos

La Théorie du chaos, c'est l'enchaînement qui fait qu'un battement d'aile de papillon en Chine peut amener New York a être dévastée par une tornade. C'est aussi comment un désastre aux US peut amener un papillon à finir sa vie sous la semelle d'une chaussure. C'est la loi de Murphy (pas Eddie, bien sûr) qui fait que chaque papillon est peut-être à l'origine d'un événement majeur

Coloriste et conteur…

Pierre Schelle est né à Lyon en 1967. Il découvre la bande dessinée avec Gaston Lagaffe, le personnage le séduit immédiatement. Très vite, il envisage d'être dessinateur mais ses parents affolés le pousse vers des études plus "sérieuses". Grâce à un professeur de dessin, il suit pourtant des cours dans une école de dessin publicitaire. Puis, d'agence en agence, il s'établit à son compte, devient maquettiste chez Semic où il rencontre Stéphane Rosa. Ensemble, ils travaillent en tant que coloristes notamment pour le label Série B des éditions Delcourt. N'arrivant pas à comprendre l'énoncé poétique de la Théorie du chaos, il a alors l'idée de l'appliquer de façon réaliste. Informé par Rosa de ce projet, Olivier Vatine encourage Schelle. Cet ouvrage aura mis cinq ans à naître puisque la colorisation reste l'activité principale de Schelle. Il travaille ainsi sur des séries telles que Nash (Damour et Pécau), Travis (Duval et Quet), Golden City (Pecqueur et Malfin), Asphodèle ( Defali et Corbeyran)… Papa de trois babins, il aimerait pouvoir s'impliquer dans des livres pour enfants et confirmer son potentiel de conteur. Ses influences : Frank Pé, Miller, Andréas, Rossi, Mignola, Moore et Trondheim.

Très positif

Ce récit noir et blanc sans parole vous plonge dans les enchaînements du hasard. Un oiseau effrayé par un bruit peut s'envoler, passer dans le réacteur d'un avion et provoquer son crash. Pierre Schelle tente de nous faire rentrer dans les mécanismes insondables dont le monde est rempli et qui en font sa réalité. Nous sommes ici une caméra qui suit avec vivacité les événements qui se succèdent sans pouvoir les anticiper. A lire au moins une fois.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?