- le  

Le Cœur de la forêt

Damien Marie (Scénariste, Coloriste), Damien Vandenstraeten (Dessinateur, Coloriste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/10/2003  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Le Cœur de la forêt

Au début de l'histoire de Règlement de Contes, il y a d'abord Eric Herenguel. L'auteur de Krän est en effet à l'origine de la rencontre entre les deux Damien : Marie et Vandenstraeten. Le premier, Damien Marie, avait commencé dans le monde professionnel en tant que décorateur de bureau après des études d'Art appliqué et de Design industriel. Le second, Damien Vandenstraeten, avait fait ses premières armes dans la pub et dans les jeux vidéos. Ensemble ils ont fondé l'atelier Fabrik avec Herenguel puis réalisé Règlement de Contes, leur premier projet commun en bande dessinée.

Six coups, chevrotine et Ouest sauvage !


Avec cette histoire, les deux Damien nous entraînent dans un univers de western fantastique. Western parce que la petite ville de Pigtown vit comme au temps des pionniers du Far West. Elle possède un maire, une banque, un shérif, des cow-boys et un bar à prostituées. Fantastique parce que dans ce monde à la John Waynes l'humanité n'est pas toute seule. Elle cohabite avec cochons et loups marchant sur leurs deux jambes comme les hommes. Et à Pigtown cela ne se passe pas toujours comme dans un rêve…

Si une famille de cochons a pris le contrôle de Pigtown, elle s'acoquine avec une bande de loups pour les basses œuvres. Car cochon ou humain, un politicien reste un politicien et le maire de la ville est en plus véreux… Il est au cœur d'une sombre affaire dans laquelle deux personnes ont trouvé la mort et dont la famille de Scarlett, jeune et fraîche jeune fille, est le bouc émissaire. Granny, sa grand-mère (et tenancière du bordel) est emprisonnée pour le meurtre du barman. Pierre son prétendant est pourchassé pour les mêmes raisons et elle est également recherchée. Ils sont bien sûr tous innocents. Mais la justice existe-t-elle réellement à Pigtown ?

Retournements de situations !


Règlement de Contes fait partie de ces BD qui sont des bonnes surprises. D'abord parce que si l'univers rappelle un peu les contes de fées, les deux Damiens ont su créé un univers qui dépasse la simple présence de loups et de cochons parlants. L'exotisme de la situation laisse la place ici à une vraie rencontre entre deux civilisations. Celle des humains et celle vieillissante des loups. C'est également la deuxième bonne surprise. Si dans le premier tome, l'intrigue semblait manichéenne (en tout cas, on identifiait bien les gentils et les méchants), ce n'est plus le cas ici. Les personnalités se dévoilent un peu plus et les cartes se brouillent. Quelle est la véritable nature de Wolf, le chef des loups ? Et celle de Pierre le Trappeur ? Et quels sont les véritables sentiments de Scarlette ? L'intrigue prend toute son ampleur dans ce second et dernier tome . Il y a du sang, de la fureur, de l'amour mais également de vraies questions et de vrais personnages, même s'ils ne sont qu'esquissés parfois et auraient peut-être mérité qu'un troisième tome soit réalisé. Dans tous les cas, Règlement de Contes est une réussite. Une de ces BD qui auront marqué la production 2003.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?