- le  

Le Fantôme du bagne

Jean-Yves Loude ( Auteur), Alex Godard (Illustrateur interne)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/10/2003  -  jeunesse
voir l'oeuvre
Commenter

Le Fantôme du bagne

Jean-Yves Loude a quitté Lyon et l’enfance pour voyager… Anthropologue, écrivain, critique musical et cinématographique, il a arpenté le monde avec sa compagne Viviane Lièvre, ethnologue et photographique, et s’est particulièrement intéressé au Cap-Vert. Il est l’auteur d’une douzaine de livres pour enfants et d’essais et romans pour adultes. Son goût pour les échanges culturels nous offre aujourd’hui Le Fantôme du Bagne, un p’tit fantastique dépaysant et poétique.

Originaire de Marie Galante (Antilles…), Alex Godard a dû écrire ses propres histoires pour pouvoir publier les dessins qu’il produisait pendant que son père, marin, partait en mer… Une façon de se faire un nom… Il illustre désormais les romans des autres mais continue à écrire pour le plaisir, essentiellement en jeunesse.

Le chant du Cap-Vert

Zé a vu ses parents partir au Portugal pour échapper à la misère. Resté au Cap-Vert avec son grand-père Aurélio, musicien, il parcourt le pays avec lui pour animer les bals… La journée, il va à l’école dans l’ancien et terrible bagne. On dit qu’un détenu y a laissé son âme… Une nuit, une jeune fille vient demander son aide à Zé: son père est enfermé au Cap-Vert et seul lui pourra le délivrer.

Charmant !

Le Fantôme du Bagne est un livre absolument charmant, que les petits lecteurs (à partir de 7 ans) découvriront avec plaisir. Jean-Yves Loude sait retranscrire la musicalité d’un conte du Cap-Vert. A l’époque des guides de voyage pour enfants, des explications pédagogiques et de la poésie formatée jeunesse, ce genre de livre –non sans nous rappeler les J’aime Lire– conviendra tout à fait aux petits rêveurs, futurs globe-trotteurs et musiciens des mots. La fin, poétique et étonnante, nous ramène dans la grande lignée du livre fantastique: personne ne sauvera le monde dans ce livre, ni n’utilisera de pouvoirs extraordinaires. L’histoire reste humaine et tout est bien qui finit bien… Il ne demeure, après la lecture, qu’une jolie petite mélodie et une impression immense de liberté et de voyage. Les illustrations d’Alex Godard s’harmonisent parfaitement au texte: pastels, charmantes, douces et poétiques. A faire lire et à lire!

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?