- le  

Le Mystère des Oghams

Jean-Luc Istin (Scénariste), Jacques Lamontagne (Dessinateur), Thierry Jigourel (Scénariste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/10/2005  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Le Mystère des Oghams

Jean-Luc Istin n’est plus à présenter. Il est connu chez Soleil aussi bien pour ses scénarios que pour ses dessins. Avec un collectif de dessinateurs et scénaristes, il crée la collection Celtic afin de faire revivre les légendes bretonnes et gaëliques au travers de contes (Les Contes de L’Ankou, Les Contes du Korrigan, Les Contes de Brocéliande), de légendes (Les Légendes de la Table Ronde) ou de récits fantastiques inspirés par des faits historiques (Merlin et Merlin, La Quête de l’épée).

Thierry Jigourel est écrivain et journaliste breton qui s’est intéressé à la Bretagne, tant géographique que musicale, historique ou spirituelle.

Jacques Lamontagne est un nouveau venu dans l’univers de la BD. Graphiste de formation, il occupa, pendant un temps, la place de directeur artistique dans des agences de publicité. C’est en décembre 2004 qu’il rejoint l’équipe de Soleil et qu’il signe sa première BD Les Druides.

Histoire de Bretagne

La Bretagne, fin du Vème siècle. A cette époque, Saint Gwénolé n’est qu’un frère et Dahu, la fille du roi Gradlon, est en train de faire construire la ville d’Ys. Sur l’île de Bréhat un étrange meurtre a lieu ce qui pousse les frères à faire appel à Frère Gwénolé pour résoudre ce mystère. Ce dernier révèle que ce meurtre n’est pas isolé et qu’il met en cause les druides qui sont en train de disparaître petit à petit. Dans un souci d’équité et de justice frère Gwénolé demande l’aide de Gwenc’hlan, un des derniers druides, pour mener l’enquête. Il part donc à la recherche d’informations qui permettront de faire la lumière sur toute cette histoire. Mais plus il avance, plus le mystère s’épaissit.

« Le Nom de la rose » chez les bretons

Nous voici donc sur ce qui semble être le début d’une enquête basée sur un fond historique : le crépuscule des druides. Ces derniers sont en train de disparaître au profit de l’arrivée de la nouvelle religion. Avec eux disparaissent aussi toutes leurs connaissances car leurs traditions et leurs savoirs ne sont qu’oraux et non écrits. Dans une ambiance bien particulière, cette histoire met en scène l’un des derniers druides de Bretagne face à celui qui deviendra Saint Gwénolé. Avec un souci d’authenticité et du détail, Jean-Luc Istin et Thierry Jigourel nous emmènent dans un fabuleux voyage aux confins de l’univers breton, à une époque où la magie flirte encore avec la réalité. Toutes les connaissances de Thierry Jigourel sur cette époque d’obscurantisme religieux sont utilisées ici afin d’apporter la touche de crédibilité à cette BD.

Côté dessin, les talents de Jacques Lamontagne sont à la hauteur du récit. Il arrive à faire ressortir l’oppression et l’ambiance de mystère, que l’on ressent en lisant cette histoire, avec une facilité déconcertante. Pour une première BD c’est du très beau travail. Même si certaines scènes sont un peu trop statiques (lorsque le moine et l’apprenti druide se battent), il fait un travail remarquable sur les décors et le paysage. Le découpages des planches et le jeu des couleurs renforcent cette ambiance bien particulière. Une BD à suivre de près pour tous les amoureux de la Bretagne et de l’univers celte.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?