- le  

Le Mystère du Lusitania

Jean-Yves Delitte (Dessinateur), Didier Convard (Scénariste), Frédérique Avril (Coloriste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/10/2008  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Le Mystère du Lusitania

Didier Convard fait partie de ces scénaristes BD à la bibliographie bien remplie. Également dessinateur sur certaines séries, il a travaillé sur Cranach de Morganloup, Neige, Fripounet et Marisette, Polka, Toussaint ou bien encore Finkel. L'un de ses plus beaux succès est sans aucun doute Le Triangle Secret et I.N.R.I. aux éditions Glénat. Pour Tanâtos, il est associé à Jean-Yves Delitte, fantastique dessinateur à qui l'on doit Onna, Venturi, Les Coulisses du pouvoir, la superbe série Neptune et l'adaptation des Brigades du tigre...

Tanâtos, méchant immortel

Alors qu'il croyait s'être débarrassé de l'affreux Tanâtos à la fin des deux premiers albums, Victor apprend qu'il a finalement survécu et de nouveau tissé sa toile alors que le monde est entré dans la première guerre mondiale quelques mois plus tôt. Ce sont les divagations d'un poilu blessé pendant  les combats qui mettent les autorités françaises sur la piste d'une renaissance de Tanâtos. Une résurrection qui les inquiètent alors que des scientifiques mettent au point au Canada une arme secrète destinée à faire ployer le genou aux allemands et changer le cours de la guerre. Une raison suffisante en tout cas pour tirer Victor de sa retraite...

De superbes dessins

La première force de la série Tanâtos est Jean-Yves Delitte. Ses dessins, finement ouvragés, sont tout simplement superbes et constituent le principal atout des aventures de Victor. Une finesse à laquelle s'ajoute la multitude des détails et un très joli travail sur les couleurs et les ambiances, travail qu'il a réalisé avec Frédérique Avril.

Agréable visuellement, la série est en plus bien servie par un méchant retors et invincible, tissant un scénario aussi machiavélique qu'accrocheur. Didier Convard a le bon dosage entre des rebondissements vraiment étonnants et une bonne louche d'action, le tout dans un décor qui bénéficie du charme du début du XXème siècle (avec les innovations techniques un rien suranées qui vont avec) et du mélange de son imagination avec le début de la première guerre mondiale. Il parvient en plus à ne pas trop en faire, livrant un récit dense mais également concentré en un seul volume (même si la fin est un appel à une suite). C'est une véritable réussite. Un must de la bande dessinée qu'on ne peut que recommander.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?