- le  

Le Poisson Bleu Nuit

Lachâtaigne (Illustrateur de couverture), Armand Cabasson ( Auteur)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 30/04/2007  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Le Poisson Bleu Nuit

Né à Montpellier le 26 novembre 1970, Armand Cabasson est psychiatre de profession. A côté, il mène également une carrière d'écrivain qui s'est concrétisée par quatre romans policiers ayant, pour au moins trois d'entre eux, l'époque napoléonienne comme cadre. Rien d'étonnant puisqu'il est membre de l'association du Souvenir napoléonien et de 813, l'Association des amis de la littérature policière. Côté fantastique, on le connaît pour l'heure pour ses nouvelles. Il avait semé quelques-unes dans la collection Emblème de l'Oxymore avant de signer chez eux un recueil dont on avait dit le plus grand bien : Loin à l'intérieur. Le voici ce retour avec une nouvelle anthologie : Le Poisson Bleu Nuit
 
Du bonheur
 
On l'a dit, on avait été enchanté par le premier recueil de nouvelles d'Armand Cabasson. Dès les premières pages du Poisson Bleu Nuit, on se souvient pourquoi. Il a l'art et la manière d'instiller le malaise et de jouer avec l'effroi. Le premier texte est Please, l'histoire du fantôme d'un petit garçon qui voit avec bonheur une nouvelle famille s'installer dans sa maison. Une nouvelle famille qui l'adoptera. Enfin du moins il l'espère... Très vite, le malaise s'installe entre les lignes de cette nouvelle. La bonne volonté du jeune fantôme vient se heurter à la peur qu'il provoque. On frissonne de cet abîme entre l'envie de l'enfant et les conséquences de ces actes. On retrouve le même type de malaise avec La Fée des Blés dans laquelle une petite fille court demander à une fée de transformer deux de ses amis en poupées pour les punir de leur méchanceté. Sauf que la Fée ne fait que des cadeaux empoisonnés. Et si on le découvre assez vite nous lecteurs, la jeune héroïne elle baigne dans son innocence...
 
Si le désir hante ces deux nouvelles, c'est aussi le cas de quasiment toutes les autres. Un désir qui brûle en général l'esprit des protagonistes. Dans Le Léviathan, un roi redécouvre une cité magnifique et abandonnée en plein désert. Une cité qui va l'obséder au point de vouloir la faire renaître et même de détourner un fleuve pour recréer une mer malgré la menace d'un grand Léviathan. Dans La Fleur de Souffrance, le désir se manifeste plutôt dans la perte d'une femme pour deux artistes. Une mort que l'un d'eux essaie de combattre en la peignant compulsivement, jusqu'à la folie. Une folie qui embrase également les esprits dans La Pierre du fou ou bien encore dans la nouvelle éponyme : Le Poisson Bleu Nuit, l'histoire d'une jeune femme qui se fait tatouer un énorme poisson en mouvement dans son dos, et qui ne semble jamais si vivant que lorsqu'elle plonge dans les vagues de l'océan.
 
On conseillera aussi pour le dépaysement Bethums, avec un groupe de soldats sudistes en pleine guerre de Sécession perdue dans le bayou, un étrange monstre leur courant après. Le petit Singe de Kyoto vous entraînera lui dans une nouvelle plus asiatique avec les derniers moments d'un netsuke, une petite figurine magique attachée à un Samouraï.
 
Un excellent noveliste.
 
Armand Cabasson est un auteur qui gagne à être lu. Très bon noveliste, il possède une plume fine et profondément humaine. Ce recueil, comme le précédent, en apporte une preuve lumineuse. D'autant qu'il possède en plus une belle imagination, nous offrant des balades dans différents pays et dans différentes cultures. On ne peut que souhaiter lire encore de ses nouvelles de fantastique. Car en lui sommeille un excellent auteur qui demande à confirmer la belle impression qu'il nous laisse à chacun de ses textes. aux éditions Nuits d'Avril, mélange de rééditions et de quatre inédits.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?