- le  

Le Protocole Pelican - tome 1

Richard Marazano (Scénariste), Jean-Michel Ponzio (Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/08/2011  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Le Protocole Pelican - tome 1

Marazano et Ponzio ont déjà signé ensemble le Complexe du Chimpanzé, thriller spatial fantastique difficile à appréhender. Avec leur nouvelle série Le Protocole Pélican, ils continuent dans la même veine.
 
Enfermement.
 
Tandis que des chercheurs élaborent, en secret, des théories qui pourraient révolutionner notre monde, des personnes disparaissent. Enlevées chez elles ou en pleine rue, tout autour du monde, elles ne laissent plus aucune trace.


Réveillé dans un lieu étrange et fermé, prisonnier sans procès, chacun d'eux va tenter de comprendre, réagir avec sa sensibilité et ses compétences à cette injustice flagrante. Tandis que les gardiens surveillent et que les scientifiques observent, les cobayes de cette énorme machinerie vont devoir se plier à des décisions arbitraires, et accepter de jouer le jeu du "Protocole Pélican".
 
Un thriller compliqué
 
Le Complexe du Chimpanzé frisait, parfois, l'incompréhensible. Mais si tout n'est pas expliqué au final, l'ensemble offrait une certaine tenue, une accroche permettant au lecteur de suivre, même de loin, les idées et l'action voulues par les auteurs.


Pour cette nouvelle série, le scénariste a vraisemblablement voulu frapper encore plus fort, rendre haletant et prenant son aventure. Pour ma part , c'est raté... j'avoue ne rien comprendre à cette histoire glauque, surtout en raison d'un découpage des scènes conçu exprès pour perdre le lecteur et lui cacher autant que faire se peut la moindre bribe d'information pouvant l'aider.


Certes, le volume est plein de personnalités intéressantes, forcées de réagir avec leur propre vision du monde à des situations inhumaines et totalement inexplicables. Mais le lecteur, lui, pourrait au moins être un peu mis au courant des tenants et des aboutissants, ne serait-ce que pour mieux apprécier le sel du scénario.
 
En ce qui concerne le dessin, réaliste et finement détaillé, il ancre cette aventure floue dans une réalité- parfois sordide- rend réel et prenant cet enfermement, ce huis-clos que vivent les personnages. Dans la droite ligne de la série précédente, il convient sûrement au propos.
 
Un album en forme de point d'interrogation...
 

 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?