- le  

Le Retour des morts

Langue d'origine : Autres
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 09/01/2014  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Le Retour des morts

John Adjvide lindqvist a été un magicien et humoriste pendant 12 ans avant de se lancer en tant que romancier.
Il doit sa notoriété florissante à son premier roman écrit en 2004 Morse (Låt den rätte komma in) qui fut propulsé directement en tant que best-seller. Roman qui fut adapté cinématographique deux fois : Morse (version suédoise, 2008) et Let me in (version américaine, 2010).
Le retour des Morts (Hanteringen av odöda) est le deuxième roman qu'il a écrit en 2005.
 
Le dormeur doit se réveiller 
 
Stockholm, été 2002 : un orage électrique tombe sur la ville. Bientôt on se rend compte que les morts disparus au maximum depuis 2 mois reviennent à la vie. 
Dans quel état ? Dans quel but ?
Au cœur de toutes les familles, l'espoir et l'horreur se mêlent bientôt à l'inexplicable. 
 
Restons couchés 
 
N'ayant pas encore pu découvrir le roman Morse, son précédent livre, et l'ayant apprécié en film (version originale), ma curiosité pour Le Retour des morts s'était enclenchée... Grand mal m'en prit !
 
Comment définir une lenteur accablante, une lenteur clichée de film suédois où rien ne se passe ?!
Trög voici le mot en suédois qui définit bien ce livre.
 
Le Retour des morts commence plutôt bien. L'histoire se déroule dans un enchevêtrement de vies, de personnages qui vont être frappés par ce phénomène improbable jusqu'à ce qu'à la 100e page l'auteur nous fasse tourner en rond avec une ambiance qui se confond dans un brouillard de décor et de personnages de plus en plus flou.
Comme coincé sur un rond point, ne pouvant braquer pour sortir de ce manège, l'auteur se répète, appuie sur les événements et les émotions comme un acharné sur le fond de son tube de dentifrice.
 
Le livre traite du deuil, de concevoir cette perte et de continuer sans l'autre. Un sujet intense et dur mais qui dans ce roman devient très vite fatigant par ces recoupements systématiques sur la croyance. De plus, le livre ne nous sert rien de vraiment tangible dans la cohérence d'un scénario qui semble s'être inspiré (maladroitement) du film Les Revenants.
 
Le Retour des morts est juste une abondance de bons sentiments naïfs comme nous le concocterait une émission américaine. À donner la nausée si vous n'êtes pas mort avant la prochaine page....

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?