- le  

Le Seigneur des trois règnes

Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 31/10/2006  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Le Seigneur des trois règnes

Robin Hobb est une auteur qui connaît un grand succès en France ces dernières années. Avec 2 cycles se déroulant dans un même univers (L'Assassin Royal et Les aventuriers de la mer), elle a su capter un auditoire divers et varié. Il faut espérer que son nouveau cycle, Le soldat chamane, connaîtra le même succès.

Les premières explications arrivent…

Malta et le gouverneur ont réussit à sortir vivant du tremblement de terre qui a eu lieu dans la ville des anciens avec l’aide de Tintaglia le dernier dragon que Malta était venue libérer. Ils se retrouvent maintenant sur le fleuve du désert des pluies et tentent de regagner Trois Noues, la ville des marchands la plus proche. Althéa, Ambre et Brashen ont donc embarqué à bord du Parangon pour tenter de sauver Vivacia. Mais afin d’atteindre ce but, certains sacrifices seront nécessaires.

De son coté, Hiémain, après avoir libéré Celle-qui-se-souvient, gît entre la vie et la mort dans un coma profond. Le contact physique avec le serpent lui a laissé des blessures graves. Ce n’est que grâce à l’aide du dragon qui sommeille en Vivacia qu’il va s’en sortir. Mais la guérison est cher payée.

Quant à Terrilville, la ville est en proie aux flammes suite à la guerre civile qui s’est déclenchée entre les nouveaux marchands et les anciens. C’est dans ce chaos que Ronica Vestrit tente de tout faire pour sauver sa ville.

Pendant ce temps, le nœud de serpents conduit par Maulkin se souvient peu à peu qu’ils furent autrefois des dragons et cherchent désespérément celle qui les conduira vers leur lieu de renaissance.

Patience plus que 2 ans à attendre…

On arrive enfin vers la conclusion de cette saga. Pour ne pas déroger à leur habitude, les éditions Pygmalion coupent le dernier tome en 3. On a à peine 300 pages ! De qui se moque-t-on ? L’histoire n’avance par conséquent pas beaucoup. C’est à peine si on en apprend un peu plus sur les dragons et les serpents. La situation pour chacun des protagonistes empire et on reste sur notre faim. Robin Hobb a le don de faire subir à ses personnages des épreuves assez dures. Mais on sait aussi, pour avoir lu le cycle de l’Assassin royal, que tous ses personnages s’en sortiront. Reste l'attente entre chaque tome... Sans doute que pour profiter pleinement de cette saga, il vaudrait mieux attendre sa conclusion pour tout lire d'un coup.

 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?

{{insert_module::18}}