- le  

Le Songe des immortels

Ludovic Albar ( Auteur), Manchu (Illustrateur de couverture)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/10/2002  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Le Songe des immortels

Ce beau volume est le premier d'une trilogie dont les épisodes suivants paraîtront en 2003 et 2004. Le Songe des immortels nous projette en 2900 et des poussières dans un système solaire conquit par l'humain.

Sur Terre règne une dictature eugéniste d'êtres quasi immortels. Ces surhommes, regroupés dans des cités gigantesques tiennent en esclavage le reste de la population parqué dans la périphérie. Sur Mars, récemment indépendante, on y exploite dans les mines le Marsénium qui est indispensable au mode de déplacements interstellaires.

Un univers complexe…

Afin de mater la révolution qui gronde au sein l'empire solaire, Mars envoie Lewis Khandra (le meilleur élément de leur service d'espionnage) afin d'infiltrer sur Terre  le mouvement Zakkapiste. L'espion martien, à peine arrivé sur la planète mère se voit l'objet d'un odieux chantage : on lui a inoculé un virus qu'il doit disséminer chez les rebelles. Il n'aura l'antidote qu'une fois sa mission accomplie. Bien que l'idée d'un génocide le révulse, Lewis Khandra est contraint de partir grossir les rangs révolutionnaires une bombe virale à retardement dans son corps.

…au bord du gouffre

Dans un tourbillon de complots, d'alliances et de luttes intestines entre les planètes et les satellites colonisés, la guerre entre la Lune (victime d'un embargo) et la Terre semble être imminente. Et c'est tout le système solaire qui basculera dans l'horreur.

Dans Le Songe des immortels, Ludovic Albar plante le décor de son Histoire du futur. Avec beaucoup de minutie, il dépeint cet univers avec quelques clin d'œils sympathiques à ses maîtres : Bradbury et surtout Herbert. Avec un véritable effort de cohérence et de vraisemblance par des très courts chapitres, il démonte les rouages d'un inéluctable conflit. Agrémenté de détails juridiques comme a pu le faire Nicolas Bouchard, Quantex est une mécanique bien huilée mais malheureusement pas novatrice. Cependant, quelques ouvertures nous tiennent en haleine comme les alliés secrets des Zakkapistes…

Classique mais avec du potentiel pour les volets ultérieurs

Malgré le manque de surprises et de rebondissements, le lecteur y prendra plaisir et réservera son jugement pour l'œuvre dans son ensemble (elle le mérite !), car maintenant que le décor est en place, tout est possible : faire une trilogie exceptionnelle ou un simple et honnête " Dune-Like

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?