- le  

Le Vagabond de l'espace

Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 15/06/2011  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Le Vagabond de l'espace

VRobert Heinlein est un auteur américain de SF incontournable, qui a contribué à construire l’imaginaire science-fictif des années 1950 et 1960 et dont les textes ont inspiré de nombreux auteurs. Il compte parmi les fondateurs du genre. Son cycle Histoire du futur, composé de romans et de nouvelles, est un classique du genre et constitue les œuvres les plus marquantes de l’auteur, même si de nos jours son roman le plus célèbre est certainement Starship Troopers (Étoiles, garde-à-vous !), suite à son adaptation cinématographique par Paul Verhoeven en 1997.

Lauréat par quatre fois du prix Hugo (pour Double Étoile en 1956, Étoiles, garde-à-vous ! en 1960, En terre étrangère en 1962 et Révolte sur la Lune en 1967), Robert Heinlein a fait rêver petits et grands, et même si la frontière entre littérature adulte et jeunesse n’est pas toujours marquée, a dédié toute une série de romans aux adolescents (La Patrouille de l’espace, La Planète rouge, Pommiers dans le ciel, Citoyen de la galaxie etc.).

Le Vagabond de l’espace
est le dernier de ses textes pour la jeunesse, paru pour la première fois en 1958. La traduction de cette présente édition est revue et corrigée par Estelle Blanquet, Sébastien Guillot, Xavier Mauméjean et Eric Picholle, car la première traduction française n’avait pas respecté tous les aspects de l’œuvre originale. Cette édition comporte par ailleurs une préface inédite d’Ugo Bellagamba et Eric Picholle, qui ont dirigé l’ouvrage collectif intitulé Robert A. Heinlein et la pédagogie du réel, paru aux éditions du Somnium en 2008, aujourd’hui épuisé mais dont vous pouvez retrouver les textes en ligne.

En route pour Pluton


Kip est un jeune garçon qui rêve d’aller sur la Lune. Mais à moins d’intégrer l’Air Academy ou de devenir ingénieur, il a peu de chance d’atteindre la Base Lunaire. Or ses très bons résultats au lycée de Centerville ne suffiront pas à le faire entrer au MIT. Mais une opportunité s’offre à lui avec le concours organisé par le savon Voie Lactée : le premier prix est un voyage pour la Lune tous frais payés, pour celui qui trouvera le meilleur slogan pour ce savon. Même si Kip ne gagne finalement pas le premier prix, il hérite d’un lot de consolation : une véritable combinaison spatiale qu’il baptise Oscar. Un jour d’été où il teste la radio de sa panoplie dans le jardin, il capte le signale de Tom-Pouce, une petite fille pilotant un astronef et tentant de fuir un horrible extraterrestre aux mauvaises intentions. Entraîné malgré lui dans cette aventure, il va rejoindre la Lune plus vite qu’espéré et se retrouver plus loin encore, en tentant de déjouer les plans maléfiques de Cancrelat, l’extraterrestre mal intentionné, aux côtés de la courageuse Tom-Pouce et de Maman Bidule, une gentille créature extraterrestre.

Moderne et novateur

La manière dont Kip gagne son voyage pour la Lune n’est pas sans faire penser au concours organisé par Willy Wonka dans le Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl. Kip, qui travaille au drugstore de M. Charton pour se payer ses études, a commandé une grande quantité de savon Voie Lactée pour le magasin, et demande à chaque client de récupérer les bons de candidature de chaque savon acheté pour mettre toutes les chances de son côté. Mais s’il commence comme un véritable roman pour la jeunesse, Le Vagabond de l’espace est également, par sa complexité scientifique, une lecture recommandable aux adultes. En effet, des précisions techniques très détaillées sont délivrées au lecteur, que ce soit dans le fonctionnement de la combinaison spatiale ou dans la description de l’environnement lunaire, de Pluton où nos héros vont se rendre, ou d’autres coins de l’univers. Ajoutez à cela un côté complètement déjanté, un second degré constant et une grande modernité d’esprit pour l’époque, et le cocktail fonctionne.

Si le roman permettait aux jeunes lecteurs de l’époque d’en apprendre plus sur le système solaire et apportait même des clés mnémotechniques à travers le personnage de Kip : « Mère Va Te Mitonner Avec Joie Son Ultime Nectar Parfumé » par exemple (pour Mercure, Vénus, Terre, Mars, Astéroïdes, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton), Robert Heinlein, au-delà du simple divertissement d’aventure attendu par les jeunes lecteurs, cherchait à transmettre un goût pour la réflexion et la découverte, une ouverture d’esprit que l’école seule ne peut suffire à inculquer, comme le soulignent Ugo Bellagamba et Eric Picholle dans leur préface.

Par exemple, même si Cancrelat a tout du méchant et horrible envahisseur –  les trois pages de description de l’olibrius par Kip lors de sa première rencontre est un modèle du genre à lire absolument, toujours sous l’angle humoristique : « Lui n’était pas humain. Mais ce n’était pas vraiment ça qui me gênait. Après tout, les éléphants non plus ne sont pas humains, ce qui ne les empêche pas d’être sympas » etc. - Tom-Pouce est quant à elle une petite fille au QI de génie bien peu conventionnelle, et Maman Bidule bien plus complexe qu’un simple coéquipier de fortune. Le rôle de la femme est lui aussi un peu mis à mal par rapport à ce que l’on pouvait en attendre dans les années 1950, puisque Tom-Pouce est bien plus casse-cou que Kip et que Maman Bidule, si protectrice, n’est peut-être pas ce qu’elle semble être au premier abord. Et en conclusion de son roman, l’auteur nous rappelle une vérité universelle, le fait que les enfants ne connaissent jamais réellement leurs parents, dont l’histoire est bien mystérieuse pour leur progéniture.

Robert Heinlein signe un texte drôle et ironique, qu’un adulte prendra autant plaisir qu’un adolescent à redécouvrir. D’autant que cinquante ans plus tard, la modernité de ce texte, écrit alors que l’Homme n’avait pas encore marché sur la Lune, est évidente. Plein d’attentes pour la jeunesse, le futur de l’humanité, et d’enthousiasme sur les découvertes à venir, Le Vagabond de l’espace n’a pas à rougir des années qui ont passé.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?