- le  

Légendes Lakotas

Amandine Labarre (Dessinateur), Manook (Scénariste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/01/2006  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Légendes Lakotas

Les éditions Semic lance une série de bandes dessinées dédiées aux légendes anciennes. Manook (directeur de la collection) a fournit à Amandine Labarre son scénario des Légendes Lakotas pour qu’elle en soit l’illustratrice. Le challenge étant de garder la même ligne de graphisme adopté par Patrick Atagnan dans le premier tome de la série : La Légende de la jarre. Ce qui a beaucoup plu à cette dessinatrice fan de fantasy.

Iyan Hoshki, le garçon-pierre

Cette légende correspond à une légende très ancienne illustrant la naissance du rite de la purification. Une jeune fille et ses cinq frères décident de s’installer dans une vallée hostile mais superbe. Mais quelque jours plus tard la jeune fille ne voit pas revenir ses frères de la chasse et veut mettre fin à ses jours en avalant une pierre. Au lieu de rencontrer la mort, elle met à jour un enfant né de cette pierre. En très peu de temps, celui-ci devient un homme puis un guerrier prêt à venger ses oncles...

La légende de Longue-Flèche et des Chiens-Elans

Il existait au sein d’une tribu un jeune homme démuni, orphelin et sourd. Toute le monde le prenait pour un simple d’esprit. Aussi fut-il le premier à être chassé du groupe lors d’une période de disette. Torturé par la faim et la solitude, il décida quand même de rejoindre son clan au risque de se faire lapider. Lors de sa course pour les retrouver, il chuta gravement et vit sortir de son esprit un oiseau bleu qui le libéra de sa surdité, avant de le mener ensuite directement au chef du clan et de lui ordonner de traiter le paria comme si il était son propre chef. Une aventure qui valu le nom de Longue-flèche...

Pourquoi faire compliqué quand la simplicité est une telle réussite !

Le récit de ces légendes se lit avec beaucoup de fluidité et de plaisir. C’est une vraie immersion dans le peuple Lakotas, et surtout la découverte d’une autre culture : celle des indiens du Dakota. Le graphisme vise la simplicité absolue mais pas la désuétude. Les vignettes sont colorées et éblouissantes sans être flashy. Les personnages aux traits épurés mettent en valeur les passages représentés dans les vignettes. Tous les paysages sont des odes à la nature et remplis d’animaux. Les légendes bénéficient ainsi d’une fluidité remarquable, et d’une simplicité de qualité. Bravo !

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?