- le  

Les années d apprentissages

Julien Delval (Illustrateur de couverture), Jean Sola (Traducteur), Lynn Flewelling ( Auteur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais UK
Aux éditions : 
Date de parution : 30/06/2006  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Les années d apprentissages

Lynn Beaulieu est née dans le Maine, dans une région de lacs, de montagnes et de forêts. Elle voyagea beaucoup durant son enfance et son adolescence, ce qui aviva encore davantage son imagination. Diplômée de l'Université du Maine en Anglais et en Histoire, titulaire d'un certificat d'enseignante qu'elle n'avait pas l'intention d'utiliser, elle s'est marié en 1981 avec Douglas Flewelling. Depuis, elle a étudié entre autres la littérature, la médecine vétérinaire et le Grec ancien. Elle a exercé des professions aussi diverses que technicienne necropsy, peintre en bâtiment, secrétaire, éditeur freelance ou encore journaliste freelance. Désormais, elle travaille comme enseignante et donne des conférences sur l'écriture.

La réussite du cycle Le royaume de Tobin lui a immédiatement valu la reconnaissance de ses pairs. Robin Hobb a ainsi identifié dans cette saga « un monde fantastique d’une profonde vraisemblance ».

Tobin découvre sa véritable identité

Tobin est maintenant un jeune et robuste adolescent qui découvre l’amitié et la camaraderie. Il est toujours protégé à son insu par le sortilège de la sorcière Lhel qui l’a transformée à sa naissance en garçon pour lui éviter les foudres du roi Erius. Tobin est en permanence avec son frère jumeau que lui seul peut voir et qui provoque des catastrophes lorsqu’il n’est pas d’accord avec Tobin ou son entourage.

A la suite de la mort de son père, il est appelé à la cour du roi pour y parachever sa formation de soldat. Il y découvre alors la vie en communauté et surtout les usages et les subtilités de la monarchie. De plus, dame Nature va reprendre ses droits… Arrivera-t-il à s’y faire ?

Un deuxième tome plus lymphatique

Tobin a vieilli et il n’est pas sans rappeler de plus en plus Fitz par certains aspects. Il aurait dû être à la tête du royaume mais la conjoncture des évènements fait qu’il a été mis à l’écart pour éviter toute bataille, il a le pouvoir de faire apparaître son jumeau quand bon lui chante et son caractère commence à s’affirmer.

Il n’empêche que ce deuxième tome est plus long que le premier, la découverte de la véritable identité de Tobin se fait attendre et les us et coutumes de la cour sont largement décrits alors que l’histoire même reste en retrait. Les personnages secondaires comme son cousin et futur souverain Korin sont parfois à la limite du niaiseux et les frasques répétées des jeunes soldats sont amusantes au début mais redondantes à la fin. Lorsque Tobin découvre qu’il est en réalité une femme par l’intermédiaire de Lhel, la sorcière des bois, on s’attend à un véritable chamboulement mais il / elle est à la limite de la froideur. Lynn Flewelling ajoute en plus une histoire d’amour naissante entre le jeune prince et Ki, son ami d’enfance, c’est réellement dommage car l’intirgue perd alors en rythme et la sensibilité qui était celle de Tobin tombe légèrement dans la sensiblerie. Ki est d’une loyauté sans faille envers Tobin et va rabaisser sa fierté maintes fois devant la bassesse des coups de ses congénères écuyers afin de ne pas gêner l’ascension de Tobin dans la société du roi.

Ce deuxième tome, clairement celui de la transition, manque donc de vivacité mais sa fin laisse présager un troisième tome plus à l’image du premier, surprenant et rythmé.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?