- le  

Les Chevaliers de l'hiver

Chris Riddell (Illustrateur de couverture), Paul Stewart ( Auteur), Jacqueline Odin (Traducteur)
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 30/09/2006  -  jeunesse
voir l'oeuvre
Commenter

Les Chevaliers de l'hiver

Après la trilogie de Spic et celle de Remiz, Paul Stewart et Chris Ridell continuent d’exploiter l’univers de fantasy original qu’ils ont créé avec les Chroniques du bout du monde. Rappelez-vous la première trilogie (Par Delà Les Grands Bois, Le Chasseur de tempête et Minuit sur Sanctaphrax) contait les aventures de Spic, un jeune garçon qui, au fil des aventures, devient un célèbre pirate du ciel et sauve la ville de Sanctaphrax de la Grande Tempête. Avec cette nouvelle trilogie, les deux auteurs nous transposent dans une époque antérieure. Le nouveau héros se prénomme Quint, alias le Loup des nues, et il n’est autre que le père de Spic…


Far, far away…


Le rocher de Sanctaphrax flotte toujours au dessus d’Infraville. Le célèbre capitaine pirate des ciels, Wind Jackual, décide de confier son fils Quintinius Verginix, alias Quint, à son meilleur ami Linius Pallitax, Dignitaire suprême de Sanctaphrax. Le jeune garçon fait la connaissance de Maris, la fille de Linuis. Ensemble, ils vont plonger dans un terrifiante aventure qui les mènera jusqu’au plus profond du rocher de Sanctaphrax. Ils y découvriront le terrible secret que cache le Dignitaire suprême de Sanctaphrax et devront affronter la malédiction du Luminard.

Deuxième épisode…

Quint a réussi a faire fuir le Luminard mais malheureusement, il ne peut sauver Lunius. Le Dignitaire suprême de Sanctaphrax meurt. Maris est envoyée chez son oncle et sa tante à Infraville tandis que Quint entre à l'Académie de Chevalerie.

Sanctaphrax, Infraville… Tout dans la falaise sombre doucement dans le froid intense d’un hiver sans fin. Sur le rocher flottant balayé par les tempêtes de neige et un blizzard glacial, Quint découvre les rivalités et complots qui divisent la confrérie des chevaliers. Des guerres intestines qui au lieu de sauver la falaise, entretiennent cet hiver sans fin. Quint et ses amis apprentis chevalier, pourront-ils sauver la falaise de ce piège glacial ?

Une imagination qui atteint ses limites

Ces deux tomes sont indépendants l’un de l’autre, avec deux histoires différentes dans des cadres différents.

Stewart et Ridell nous emmènent donc à la rencontre du futur père de Spic. Ils exploitent l’univers qu’ils ont créé et déployé dans les tomes précédents et le lecteur commence à sentir qu’ils ont fait le tour des nouveautés à développer dans leur monde de fantasy. Ainsi, les deux auteurs axent plus leur romans sur les personnages, que sur le monde en lui-même. Malheureusement, ici aussi, la répétition est de mise. Quint est comme Spic et Remiz, un gentil garçon, courageux et généreux. Prêt à affronter tous les dangers, il sauvera ses amis et le monde de la falaise. Pas une once de méchanceté, pas une once de traits de caractère négatif. Ils ont tous les trois l’honneur des grands chevaliers !

Pas beaucoup d’originalité donc dans cette nouvelle trilogie. De longs moments d’ennuis pour peu d’aventures épiques et haletantes. Une fois de plus le rocher flottant est menacé et un jeune garçon va devoir tout faire pour le sauver. Certes, Stewart sait happer le lecteur mais, il se perd toutefois dans des longueurs : des chapitres entiers où il ne se passe rien et où il décrit le quotidien de Quint en tant qu’apprenti et les dessins de Riddell ne sauvent pas le récit. Décevant au point de ne pas avoir envie de lire le troisième tome.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?