- le  

Les deux font la paire

Aron Eli Coleite (Scénariste), Scott Tucker (Scénariste), David Nakayama (Dessinateur), Phil Smith (Scénariste), Nicola Scott (Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/03/2007  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Les deux font la paire

Scott Tucker et Aaron Eli Coleite travaillent tous les deux pour Top Cow en tant que scénaristes. Tucker est aussi éditeur en tant que membre de l'équipe rédactionnelle. David Nakayama a fait divers boulots pour Top Cow et collaboré à des récits sur l'univers de Star Wars avant de se lancer dans l'aventure de Proximity effect.

Pourquoi moi ?

"Lisa Torres,auteur,compositeur interprète. Elle joue juste assez correctement de la guitare, mais se croit déjà une star... jusqu'à ce qu'il entre, et qu'elle devienne une vraie déesse du rock". Lisa, jolie plante bien poussée, se retrouve sans que rien ne le laisse prévoir à posséder des pouvoirs incroyables. Que ce soit à la guitare ou dans les bagarres de saloon, elle assure subitement. Et elle comprend vite que la présence de Caleb, un jeune homme chauve et taciturne, y est pour beaucoup.

D'autres s'en sont aussi rendu compte. Et ils ont des moyens, beaucoup de moyens, du genre de ceux que possèdent les services secrets. Très vite, la soirée se transforme en une course poursuite cauchemardesque. Si d'autres poursuivants n'avaient pas apporté une aide précieuse, la nuit aurait pu être dramatique.

Mais ceux qui vous sortent des ennuis sont-ils pour autant vos amis ? Ne risque-t-on pas de tomber de Charybde en Scylla à suivre aveuglement ceux qui vous sourient ? L'énigmatique Joshua détient peut-être une clé de leur passé et par là même, de leur avenir.

Ils forment une paire qui, soudée, est capable de vaincre toute opposition. Mais à quel prix ? "On est des héros. On a sauvé le monde d'un savant fou." "Et un homme bon va en mourir."

Une variation sympathique du super-héros

Les héros aux pouvoirs étranges occupent les comics depuis des dizaines d'années. Le concept du personnage "monsieur-tout-le-monde" qui se découvre une puissance capable de vaincre des armées est un thème archi-connu. Dans ce domaine, il est plutôt rare de découvrir de nouvelles idées intéressantes. Assez pour les noter quand elles arrivent.

L'histoire est pourtant ici extrêmement banale, pleine de poncifs éculés, les rebondissements sont totalement prévisibles et sans réelle surprise. Sauf... Ce qui en fait le sel, cette idée de l'effet proximal qui permet un jeu presque infini sur la notion de super-pouvoir et d'humanité. Finalement, un homme faisant preuve d'humanité est-il plus héroïque qu'un être à la puissance démesurée mais incapable d'apprécier les autres ?

Avec leur idée de source et de ceux qui, à leur proximité, voient certaines de leurs capacités démultipliées, les auteurs tiennent une idée qui peut aller loin, très loin, comme dans la courte histoire qui conclue l'album en revisitant un épisode mythique de l'histoire des Etats-Unis d'Amérique.

Le graphisme aussi a du bon et du moins bien. Nakayama sait travailler les ambiances, utilisant le noir quand il le faut, jouant avec les points de vue et les incrustations permettant de donner des effets d'animation. Pour les visages, il est par contre en-dessous de ce qui pourrait être attendu. En demi-teinte, mais plutôt positif comme impression graphique générale.

Finalement, ce livre est-il indispensable ? Certainement pas. Mais il est agréable à lire et pose quelques questions sur l'Homme et ses rapports à ses semblables.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?