- le  

Les Disparus

Kathryn Kristine Rusch ( Auteur), Elisabeth Vonarburg (Traducteur), Sarry Long (Illustrateur de couverture)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/12/2007  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Les Disparus

Si le nom de Kristine Kathryn Rusch ne vous est pas inconnu, c’est que vous avez sans doute déjà croisé un des tomes de son cycle de fantasy Les Feys, publié chez Pocket et aujourd’hui encore inachevé (tout du moins dans sa version française). Jusqu’ici, seul ce cycle avait été traduit dans l’hexagone, laissant la plus grosse partie de sa bibliographie dans l’ombre. Kristine Kathryn Rusch a en effet écrit plusieurs dizaines de livres dont des romances et des polars. Les éditions Bragelonne nous proposent désormais de découvrir une nouvelle série mais de SF cette fois de cette auteur américaine de 45 ans : Les Experts Récupérateurs.

La grosse journée de Flint et De Ricci

Flint et De Ricci sont deux inspecteurs sur la Lune dont la journée vire au cauchemar. On les a déjà appelés une première fois pour un véritable massacre sur un yacht spatial volé. Un meurtre qui ressemble à une vendetta Disty, des extraterrestres au code de l’honneur extrêmement pointilleux. Et voilà que maintenant une nouvelle affaire leur tombe sur les bras. Un vaisseau Wygnin est arraisonné avec à son bord des enfants humains. Sauf que ce dossier là pue lui aussi la vengeance. Les Wygnin sont eux des ET ayant la fâcheuse l’habitude d’enlever les enfants des humains qui les ont offensés pour punir les parents et élever leur progéniture selon leur civilisation, détruisant souvent leur personnalité.

Et un bonheur n’arrivant jamais seul pour les deux héros, une jeune avocate qui a, elle, eu des déboires avec un autre peuple d’aliens, les Rèv, parvient à s’enfuir sur la Lune, semant la pagaille alors que les émissaires Rèv demandent à la récupérer… Trois dossiers brûlants dans lesquels les deux héros vont devoir ruser et user de beaucoup, beaucoup de diplomatie…

Oui mais…

Les Disparus est un roman policier de SF qui a le mérite de dresser un portrait plutôt coloré du monde mis en place par Kristine Kathryn Rusch. On y apprend que l’humanité s’est implantée sur plusieurs planètes, qu’elle a rencontré différents peuples extraterrestres et que ses membres ont bien du mal à comprendre les us et coutumes des uns et des autres. La seule règle c’est que quelqu’un qui transgresse une des lois d’un peuple alien doit être condamné selon son droit spécifique, même si cela met en jeu son intégrité physique ou psychique, ou celles de ses enfants.

Dans ce système, Flint et De Ricci apparaissent comme un peu rebelles. Dans les trois affaires, ils vont tenter de ruser pour sauver les humains concernés de la vengeance des Rèv ou des Wygnin, ce qui les amènera à négocier avec les représentants de chaque peuple. Et évidemment, ils ne doivent pas donner l’impression de les léser sous peine de représailles.

Le procédé de l’auteur est plutôt habile. Elle nous donne, on l’a dit, un aperçu de son monde à travers leur enquête, sans pour autant nous infliger de longs et douloureux descriptifs. Seul bémol, on ne fait que survoler chaque peuple ET, sans véritablement les découvrir. Sans doute en apprendra-t-on plus sur eux dans les prochains tomes.

Autre élément important, les agences de disparition. Hormis les inspecteurs, les autres protagonistes humains ont tous choisi un jour ou l’autre de disparaître via des sociétés spécialisées. Elles leur ont permis d’avoir de fausses identités et de recommencer une vie incognito sur une autre planète, à l’abri du courroux extra-terrestre qu’ils ont un jour provoqué. L’idée est plutôt intéressante et porteuse de réflexion. Comment recommencer sa vie sans que le passé ne nous rattrape ?

Malheureusement cette idée est aussi un peu bancale telle qu’elle nous est présentée puisque Kristine Kathryn Rusch permet à ses deux policiers de retrouver l’identité originelle d’une des disparues grâce à un fichier ADN, fichier commun à tous et utilisé dans tous les actes de la vie. De quoi battre en brèche l’efficacité des « disparitions » alors qu’elles sont à la base même du roman et d’une bonne partie du cycle à venir. C’est l’un des gros hic de cette histoire qui par ailleurs est très agréable à lire. L’action est menée à un rythme d’enfer, les personnages sont plutôt bien trouvés avec des personnalités intéressantes et il y a ce petit plus exotique qui donne envie de lire la suite. Malheureusement des approximations comme cette histoire d’ADN nuisent à la crédibilité du récit. Surtout on sent qu’il s’agit d’un premier tome de mise en place du cycle et que la meilleure partie est à venir. Et on l’espère parce qu’il y a de belles promesses pour une série originale et riche même si l’on n'est pas pleinement convaincu par ce premier tome. Affaire à suivre.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?