- le  

Les Lapins chantent dans le noir

Tina Mercié (Illustrateur de couverture), Klaus Hagerup ( Auteur), Céline Romand-Monnier (Traducteur)
Langue d'origine : Autres
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/08/2004  -  jeunesse
voir l'oeuvre
Commenter

Les Lapins chantent dans le noir

Metteur en scène et dramaturge norvégien, Klaus Hagerup a publié en 1969 un recueil de poèmes. Depuis, il a acquis une grande notoriété dans son pays, il a reçu différents prix et deux de ses livres ont été adaptés à l'écran. Il a co-écrit un roman pour adolescents avec le célèbre auteur du Monde de Sophie (Jostein Gaarder): la Bibliothèque magique de Bibbi Bokkens. Jusqu'ici seul Chasseur de Stars avait été traduit en français (Flammarion-Père Castor 1998).

Rien ne sert de courir, il faut rêver à point

Else a grandi au milieu des livres entre sa mère, Andrea, dont les romans à l'eau de rose écrits sous un pseudonyme se vendent très bien et son père, Ole, un impitoyable critique littéraire. La quiétude familiale est menacée lorsque le rédacteur en chef d'Ole lui demande de chroniquer un livre d'Andrea. Pour échapper à leurs disputes, Else se barricade derrière ses livres.

Oncle Robert se propose d'amener Else en vacances à Oxford. Ses parents soulagés espèrent que ce voyage lui remettra les pieds sur terre. C'est sans compter sur l'imagination et la fantaisie d'oncle Robert qui précipite Else dans de folles aventures sur l'eau à bord d'un bateau de compétition, sous terre à bord d'un Chariule et dans bien d'autres situations plus loufoques les unes que les autres. Arrivera-t-elle à temps sur la ligne de départ pour dissuader Oncle Robert de prendre part à une course qui n'est plus de son âge ?

"Qu'est-ce qui est aussi important qu'un récit d'aventures?
- Ce qui peut disparaître."


Difficile de marcher dans les traces de Lewis Carroll. Klaus Hagerup s'y risque en funambule accrochant à son balancier poésie et nonsense hérités de Charles Dogdson, mais aussi sa propre fantaisie et tendresse.

A l'instar d'Else qui se reconnaît en Alice, les lectrices s'identifieront sans nul doute à l'héroïne. Fermes, Oncle Robert et Else sont très attachants. Ils traversent des moments de faiblesse, de doute mais grâce à leur amitié, à leur solidarité et au Miracle de la vie, ils triomphent de ces épreuves. Tous les problèmes d'Else dans la vie réelle sont transposés dans ses folles aventures et cette transposition dans l'imaginaire l'incite à relativiser. Ainsi peut-elle réaliser que les disputes entre le couple de jurés (écho de celles qui opposent ses parents) reposent sur la forme plutôt que sur le fond.

Un récit initiatique et optimiste


Chacun des interlocuteurs d'Else lui délivre un message. Au point que les discussions toutes semées d'absurde et de philosophie risquent de lasser certains lecteurs, plus férus d'action. Ainsi, les lapins qui chantent dans le noir -et parmi eux, Roddy à l'haleine et la franchise effroyable- enfreignent bien volontiers les lois de l'algèbre et celles de la politesse mais se sont résignés à "compter en générations et pas juste en vie individuelles". Dans cet univers aux règles étranges, illogiques et instables, où tout le monde triche, Else doit sans cesse se réadapter et se résoudre à ne pas comprendre; c'est d'ailleurs une des leçons qu'elle tirera de l'histoire que ne pas comprendre, "parfois, c'est la plus belle façon de comprendre".

Là où Lewis Carroll cédait à la nostalgie du temps béni de l'enfance perdu à jamais, Klaus Hagerup en appelle à la sagesse. Else encourage Oncle Albert qui court en vain après la forme olympique de ses 2O ans à vivre toutes les choses merveilleuses qui lui restent à vivre, à aller de l'avant plutôt que de se lamenter sur sa jeunesse perdue.

Initiation poétique pour les adolescents, consolation humoristique pour les adolescents, ce livre enchantera de nombreux lecteurs. Et puisque grâce à la magie des livres, il y a des "instants qui jamais ne reviennent mais qui jamais ne disparaissent non plus complètement non plus", les lapins chanteront encore longtemps dans la mémoire de ces lecteurs.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?

{{insert_module::18}}