- le  

Le duel des esprits

André Juillard (Dessinateur), Yves Sente (Scénariste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 30/09/2004  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Les Sarcophages du 6e Continent, vol.2

Même si vous n'avez lu aucun épisode de Blake & Mortimer, il est aujourd'hui, bien difficile de ne pas connaître ces deux héros britanniques devenus au fil du temps mythiques. Edgar Pierre Jacobs, père de la série, a débuté chez Hergé en tant que coloriste en remaniant des albums de Tintin. À ce propos, je me demande si André Juillard n'aurait pas offert une sorte d'hommage avec la couverture du deuxième tome des Sarcophages du 6e continent: Celle-ci ressemble étrangement à la couverture du Trésor de Rakham le Rouge. En 1946, Jacobs crée donc la série des Aventures de Blake & Mortimer et les premières planches sont éditées dans le journal Tintin belge. Le reste n'est qu'une suite d'albums et de succès. En 1950, sort le premier tome du Secret de l'Espadon (épisode en trois volumes réédités en 2002 dans une intégrale). Ensuite, s'enchaînent Le Mystère de la Grande Pyramide, La Marque Jaune, S.O.S. Météores, Le Rayon U, etc. Malheureusement, Jacobs décède en 1987.

"L'après-Jacobs"

Cette série aujourd'hui fascine encore. Pourquoi? Peut-être à cause de sa dimension fantastique avec des inventions scientifiques plus détonantes les unes que les autres, de ses personnages très "british" et légèrement caricaturaux ou bien de par son côté roman d'espionnage de l'après-guerre... En fait, les raisons ne manquent pas. Ce succès va entraîner en 1996, le retour de ces deux héros à travers de nouveaux épisodes. Ainsi, Ted Benoît et Jean Van Hamme reprennent le flambeau dans L'Affaire Francis Blake et ensuite avec L'Étrange rendez-vous (2001). Un autre duo s'attèle également à ressusciter la série: André Juillard et Yves Sente avec La Machination Voronov (2000) et aujourd'hui avec Les Sarcophages du 6e continent. Pour en savoir plus sur la série, je vous suggère de vous rendre sur le site officiel : www.blakeetmortimer.com.

Pour ceux qui ne connaissent pas la relève, Yves Sente a été rédacteur en chef des journaux publiés par les éditions du Lombard (Hello BD, Kuifje...), puis directeur éditorial des éditions du Lombard. En 1997, il décide de passer de l'autre côté avec succès d'ailleurs, puisqu'il scénarise aujourd'hui les Aventures de Blake & Mortimer. Quant à André Juillard, il a fait ses débuts comme dessinateur avec un western et les aventures chevaleresques de Bohémond de Saint-Gilles. Dessinateur également de Masquerouge (dans Pif Gadget) et des séries Les 7 Vies de l'Épervier et Plume aux vents, il a reçu en 1996, le Grand Prix de la ville d'Angoulême.

Rencontre décisive

Philip Mortimer, jeune écossais, décide de rendre visite à ses parents à Bombay avant de rentrer à l'université. Arrivé dans la ville, il porte secours à un jeune Anglais lors d'une altercation. Ainsi, a lieu la rencontre entre Philip Mortimer, futur professeur de physique nucléaire et Francis Blake, futur capitaine de la Royal Air Force. Ce voyage est aussi pour Mortimer l'occasion de vivre son premier amour. Ainsi, il rencontre Gita, la fille d'Açoka l'empereur éternel, mais celle-ci meurt assassinée.

Quelques années plus tard, en 1958, lors de l'Exposition Universelle de Bruxelles, les deux amis, Blake et Mortimer, se retrouvent pour élucider une sombre affaire: des terroristes mettent en péril l'exposition en provoquant des phénomènes électriques puissants qui ravagent les différents pavillons. Ce qu'ignore Mortimer, c'est que derrière ces manifestations électriques se cachent Açoka et une poignée de fanatiques indiens... Une terrible machination mise en place par l'Empereur depuis l'Antarctique, le 6e continent...

Dans l'esprit de la série

Certes, les puristes de Blake & Mortimer version "Jacobs" trouveront énormément à redire, mais cette reprise par Sente et Juillard garde tout de même l'esprit de la série. André Juillard propose ici une "retranscription" relativement fidèle et même surprenante du dessin de Jacobs. Quant au scénario d'Yves Sente, il reste aussi dans la lignée des autres tomes, avec ses invraisemblances scientifiques et sa tendance à la démesure au niveau de l'intrigue.

Le premier tome, La Menace universelle, reste plutôt inhabituel puisque les auteurs s'attardent sur la rencontre entre les deux héros (qui plus est en Inde) et les premiers amours du jeune Mortimer. Ainsi, Juillard et Sente s'amusent à nous présenter nos héros jeunes, sans barbe ou moustache et avec la fougue de leur jeunesse. Une rencontre dans les règles de l'art, digne du caractère des deux personnages: brave et combatif. Ce tome s'axe donc sur l'aspect "sentimental", mais malheureusement au détriment de l'action et de l'originalité. Le deuxième tome, Le Duel des esprits, revient lui, et pour notre plus grand plaisir, un peu plus à la structure à laquelle Jacobs nous avait habitués: enchaînement de péripéties, voyages, bagarres et coups de feu, poursuites, coups de théâtre...

Quelques imperfections

Malgré un bon résultat dans l'ensemble, cette nouvelle aventure de Blake & Mortimer révèle des imperfections. Les découvertes scientifiques manquent un tant soit peu d'originalité: un sous-marin qui peut traverser la glace, des esprits qui voyagent grâce aux ondes électriques... Rien de bien nouveau dans le monde de la science-fiction. Et ajoutez à cela une fin prévisible (le lecteur devinera facilement qui se cache derrière le masque de l'Empereur) et quelques éléments un tant soit peu tirés par les cheveux: Blake prend le temps de récupérer un des chiens blessés avec lui alors qu'on lui tire dessus, Mortimer ne se rend pas compte que la voix de l'Empereur n'est plus la même (et qui plus est, est celle d'une femme), etc. Mais au final, le lecteur appréciera de lire cette nouvelle aventure de Blake & Mortimer et passera outre les petits défauts.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?