- le  

Les Sociétés secrètes

Alain Pozzuoli (Anthologiste), Jess Kaan ( Auteur), Philippe Callier (Illustrateur de couverture), Bruce Holland Rogers ( Auteur), Emblèmes ( Auteur), Matthieu Baumier ( Auteur), Robert Weinberg ( Auteur), Guillaume Roos ( Auteur), Claire Garand ( Auteur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/08/2003  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Les Sociétés secrètes

Anthologie périodique traitant du fantastique, Emblèmes poursuit son petit bonhomme de chemin. Cette revue explore numéro après numéro les sentiers de l'imaginaire depuis février 2001. Deux ans et demi plus tard, le bilan sur le plan éditorial est positif. Emblèmes régale souvent ses lecteurs en jonglant avec des thèmes aussi diverses que les Vampires, la Mort ou La route sous la plume d'auteurs en majorité de langue française mais également anglo-saxons. C'est donc avec un certain plaisir et maintenant une certaine habitude que l'on reçoit le dixième numéro qui promet de nous emmener explorer les sociétés secrètes.

Templiers, francs-maçons et diableries

Au sommaire de ce numéro 10, on trouve 7 nouvelles d'auteurs en majorité français (pour 5 d'entre eux contre 2 anglo-saxons). Parmi eux, on distinguera tout particulièrement la nouvelle de Jess Kaan. Un français travaillant à Varsovie se trouve assailli d'étranges visions après la mort de son amante. Il devra en découvrir la cause mais surtout se méfier d'un individu qui cherche à l'enrôler dans son groupe. Un bon moment que nous offre l'auteur avec un final surprenant.

On évoquera également le texte de Bruce Holland Rogers. Flirtant avec les contes de notre enfance (et avec la morale qui les accompagne), il nous conte la drôle d'aventure d'un jeune homme invité à devenir roi du Carnaval par une compagnie de la Nouvelle Orléans. Tous les plaisirs lui sont offerts : nourriture, festivités, sexe… Mais une telle débauche de bontés cache souvent un cadeau empoisonné…

Dans les cinq nouvelles restantes, on citera Robert Weinberg et sa quête d'Excalibur dans un texte plutôt doux et sucré, ainsi que Guillaume Roos et son enquête policière avec un meurtre horrible, le comte de St Germain et la secte des Germanites…

En manque de sel

Si l'ensemble n'est pas désagréable, on restera toutefois relativement interdit devant ce numéro d'Emblèmes. La cause est simple : les 7 nouvelles manquent tout simplement de sel. Les auteurs ont de bonnes idées, bien que souvent classiques, tout en ayant tendance à tomber rapidement dans la facilité. On sent qu'il y a souvent matière à faire des textes avec de l'ambition mais ici le suspens tombe le plus souvent à plat. Etonnant par exemple comme la résolution de l'intrigue de Robert Weinberg vient vite. Même constat pour Guillaume Roos ou bien Ronan Quarez. La faute peut être à un thème avec lequel il est difficile de surprendre. Dommage. Saluons tout de même et pour finir le côté analyses plutôt réussi.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?