- le  

Neuro, le mange-mystères, tome 12

Yûsei Matsui ( Auteur), Djamel Rabahi (Traducteur)
Langue d'origine : Japonais
Aux éditions : 
Date de parution : 31/05/2010  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Neuro, le mange-mystères, tome 12

Yūsei Matsui est né en 1979 au Japon. Il est connu pour avoir été l’assistant de Yoshio Sawai, l’auteur de Bobobo-bo Bo-bobo (une série complètement déjantée avec des attaques spéciales à l’aide de poils de nez, ça ne s’invente pas...). Neuro le mange-mystères est sa première série.

Le mange-mystères

Neuro Nogami est un démon dévoreur de mystères. Ayant déjà dévoré tous les mystères du monde des démons, celui-ci décide de venir sur Terre pour pouvoir trouver l'ultime mystère qui permettra de le rassasier. Ne pouvant pas agir comme il le veut sans effrayer les humains, il décide de prendre un assistant pour l'aider dans sa quête. Il jette son dévolu sur une jeune fille, Yako Katsuragi, dont le père est mort quelque temps auparavant dans des conditions mystérieuses. Neuro arrive à faire de Yako une détective qui deviendra par la suite célèbre pour ses enquêtes toujours résolues. Cette fois-ci, le duo devra aider le dirigeant d'une société de jeux vidéos...

Une série répétitive

Voilà une série qui ne manque pas d’intérêt a priori : le principe d’enquête policière avec fil conducteur, auquel s’ajoute un élément fantastique, rappellera certaines séries TV. On y trouve également quelques bonnes idées au détour des pages. Malheureusement, on finit par retrouver les mêmes éléments qui reviennent et le côté parfois trop bavard pourra rebuter. Le ton se veut léger, et l’humour disons… particulier de l’auteur se marie finalement assez bien avec l’univers mis en place. À noter que les enquêtes sont tirées par les cheveux, l’intervention d’un démon permettant de justifier un peu tout et n’importe quoi…

Le dessin est de style shôjo, avec beaucoup de gros plans sur les personnages et des décors réduits à leur plus simple expression. Le trait n’est pas très réussi et assez caricatural, mais les personnages se distinguent bien les uns des autres.

On se trouve finalement devant une série qui ne manque pas de qualités, mais qui reste trop répétitive au final. Les amateurs de récits de détective mâtinés de fantastique devraient s’y retrouver, et on notera que la fin du volume 12 laisse augurer une nouvelle orientation dans cette série, qui changera peut-être de la routine installée depuis déjà plusieurs volumes.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?