- le  

No Hero

Warren Ellis (Scénariste), Juan José Ryp (Dessinateur)
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 31/03/2010  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

No Hero

Warren Ellis, scénariste de comics et de séries télés, ainsi que romancier, est avec Alan Moore (Watchmen) et Franck Miller (300) l'auteur le plus polémique et le plus en vue du moment. Parmi ses œuvres, citons Black Summer, Hellblazer ou Transmetropolitan.

Juan José Ryp a souvent collaboré avec Warren Ellis (notamment sur Black Summer ou Wolfskin). Mais il a aussi travaillé sur des comics comme Another Suburban Romance avec Alan Moore, et Robocop avec Franck Miller.

Nos deux compères reviennent avec un nouvel album fort en couleurs et émotions.
 
Vouloir devenir un super-héros ? Mais à quel point ?...


Il y a quarante ans, un groupe de justiciers est né. À leur tête, un homme, un certain Carrick Masterson, et une drogue, le FX7, un puissant psychotrope capable de conférer d'incroyables aptitudes. Réussissant à déjouer tous les attaques et catastrophes, Carrick et sa troupe de "super-héros" sont maintenant les maîtres du monde.
Mais voilà, une suite d'attentats entraîne la mort de plusieurs membres du groupe. Il faut absolument trouver de nouveaux volontaires pour ingérer la drogue et subir la "transformation" pour assurer la pérennité du clan de Carrick. Un jeune homme plus que volontaire attire l'attention de Masterson et son groupe.
Mais un tel pouvoir ne va pas sans responsabilités... ni dangers. Sans le savoir, ils vont faire rentrer le loup dans la bergerie pour un vrai massacre.

Nul n'est au-dessus des lois

L'équipe de Black Summer signe là un album très coloré et explosif : débauche d'images psychédéliques dues à la drogue prise par les supers-héros, hémoglobine à gogo et explosions toutes les trois pages ; un rythme effréné, des dessins hors cadre qui donnent encore plus de pêche à l'ensemble ; une intrigue très bien ficelée, avec plusieurs personnages et pistes que les auteurs utilisent pour tenir en haleine les lecteurs. Une mention particulière est à donner à la mise en scène du mauvais trip de Joshua avec la drogue FX7.

Mais Ellis en profite aussi pour faire passer un message : Jusqu'où peut-on aller pour arriver à ses fins?... Vaste question, les lecteurs de l'album trouveront la réponse des auteurs aux fils des pages et apprendront que bien mal acquis ne profite jamais...

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?