- le  

Sept Dragons

Nicolas Mitric (Scénariste), Sylvain Guinebaud (Dessinateur), Sébastien Gérard (Coloriste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/01/2012  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Sept Dragons

Nicolas Mitric est un scénariste et illustrateur, formé à l'Ecole supérieure de Design Industriel. Il signe pour la première fois avec les éditions Soleil et publie sa première oeuvre, Arkeod, dans un registre anticipation/fantastique. En 2000, il participe à la création de Kookaburra Universe dont il devient le directeur de collection. Depuis, il a entamé comme scénariste ou dessinateur plusieurs séries en se révélant à l'aise dans tous les univers.
 
Sylvain Guinebaud est un dessinateur qui a travaillé à des oeuvres comme Harkanges et Requiem Tenebrae avant de participer à la collection La geste des chevaliers dragons pour le tome 3. Il avait déjà travaillé avec Nicolas Mitric pour le projet Kookaburra en 2010.
 
Les deux artistes ont été réunis par les éditions Delcourt pour participer à la seconde saison de la collection des Sept.
 
Sept Dragons pour un destin
 
Ulydas est un descendant de la lignée des Dragonspacci dont les aïeux ont juré d'exterminer les dragons jusqu'au dernier. Il a fédéré autour de lui une troupe de guerriers venus de tous les horizons et de tous les royaumes pour l'aider à éradiquer les derniers lézards vivants. Adamantis, son cadet, est un jeune guerrier fougueux dont le tempérament cause des tensions au sein du groupe. L'"homme-sans-nom" possède d'étranges pouvoirs de divination qui permettent de traquer les dragons. Shandka, Xho, la reine Freidig et le Thor Wald sont les autres compagnons de fortune (et d'infortune) d'Ulydas dans sa quête. Mais si tous ont des raisons de vouloir exterminer les derniers dragons, certaines ne sont pas du tout avouables...
 
Un bel ouvrage...
 
Le scénario forgé par Nicolas Mitric est simple dans sa conception, respectueux du cahier des charges de la série : on suit les aventures d'Ulydas dans l'extermination des sept derniers dragons existants. L'approche est classique mais le vrai plaisir réside dans les à-cotés de la trame principale qui laissent imaginer un monde vaste et riche de potentialités. Le poème qui soutient l'ensemble de l'oeuvre reprend les grands principes de la chanson de geste médiévale et contribue à renforcer l'image de roi sage d'Ulydas, au même titre que sa relation (un peu mièvre) avec son frère.
 
Pour servir le monde et les personnages créés par Mitric, Sylvain Guinebaud travaille avec autant de soin les expressions des héros que les vignettes d'actions. Les planches d'exposition sont construites autour de larges plans qui laissent le temps d'apprécier les postures, les visages et les couleurs alors que les scènes d'action enchaînent des plans resserrés qui donnent une parfaite impression de vitesse et de mouvement. Les dragons sont magnifiques de force et puisent dans le folklore de toutes les traditions (asiatique, européenne, scandinave). Leurs planches d'exposition sont stupéfiantes. 
 
Sept Dragons est une BD héroïque. Ulydas, qui réussit tout ce qu'il entreprend avec une déconcertante facilité, incarne parfaitement le héros de légende et son destin en est d'autant plus formidable. Le poème en exergue à la fin de l'histoire donne une dimension shakespearienne à l'épisode. Enfin, l'attaque du dragon des neiges, qui est réalisée sans aucun dialogue, est bluffante. L'ensemble offre un épisode très agréable à regarder, et qui offre de beaux moments de lecture. 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?