- le  

Si on rentrait à la maison ?

Jacques Azam (Scénariste, Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/09/2005  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Si on rentrait à la maison ?

Avant d'être dessinateur de bande dessinée, Jacques Azam est illustrateur pour la presse (Les Aventuriers, Toutàlire, Les Clés de l’actualité Junior, etc.) et l’édition jeunesse (Actes Sud, Nathan, Milan...). Son premier album Cultiver la fleur qui pue et autres bêtises sort en octobre 2003 et depuis, Azam ne cesse de publier : Faxer une andouillette et autres bêtises, Zinzin des bois et le tome 1 de Scoops a Gogo.

En septembre 2004, Azam commence une nouvelle série : Chico Mandarine qui est prépubliée dans Capsule Cosmique. Et si on rentrait ? est donc le deuxième tome des aventures de Chico, un jeune garçon d'une dizaine d'années dont la famille, aux premiers abords tout à fait ordinaire, est complètement farfelue : une mère scientifique faisant de sa maison son laboratoire, une petite sœur, maniaque du ménage, un père absent ne communiquant avec sa famille que via le téléphone... et comme animal domestique, une vache. Et oui, vous avez bien lu, une vache.

"La vache au pied !"

Sous forme de gags en une ou deux planches, cet album prolonge l’univers décalé présent dans le tome précédent. Entre autres, petit tour dans le zoo où la mère de Chico donne la parole aux animaux et là c'est la débandade : grève et manifestations, les animaux veulent une amélioration de leurs conditions de vie. Et ce n'est pas les seuls à faire leur crise d'identité. Les crevettes du frigo veulent déguerpir le plus loin possible et la vache est en pleine rébellion : elle casse la gueule au boucher, se sert du jus d'orange toute seule et veut faire croire qu'elle peut mieux faire que le roquet de la voisine.

Les 3 D : décalé, disjoncté et délirant

Jacques Azam se défoule sans aucune limite : la famille de Chico sert de prétexte à tous les situations les plus délirantes et les plus extravagantes. La vie quotidienne devient alors une folie douce défiant toutes les lois de la logique. Ajoutez à cela les animaux qui n'en font plus qu'à leur tête, cela donne une BD complètement absurde et le lecteur s'en amuse. L'humour et la dérision de Jacques Azam n'est pas sans rappeler ceux de Lisa Mandel (Nini Patalo et Eddy Milveux) qui elle aussi adore corroder le thème de la famille avec des situation saugrenues.

Il est vrai que tous les gags ne font pas rire, que certains manquent d'une chute, mais de par l'univers loufoque de la série et ses personnages désopilants, le lecteur mettra de côté ces défauts pour apprécier ce vrai moment de détente drôlissime.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?