- le  

Soeurs de Sang

Richelle Mead ( Auteur), Karen Degrave (Traducteur), Emilian Gregory (Illustrateur de couverture), Fanelie Rosier (Illustrateur de couverture)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 08/10/2010  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Soeurs de Sang

Richelle Mead est une auteure à grand succès Outre-Atlantique, connue pour ses livres populaires de fantasy qui touchent tant les adultes que les adolescents. Reconnue dès la parution de sa première série à succès en 2007, Succubus, Richelle Mead réinvente à chaque projet les classiques des monstres et de la mythologie de fantasy en une version très moderne. Vivant à Seattle, elle est une auteure très productive avec l'écriture d'un livre tous les six mois, sur l'un de ses trois projets actuels : Succubus, Dark Swan et Vampire Academy.

De gentils vampires dans un lycée huppé

Les Moroïs sont vampires de naissance et savent maîtriser la magie élémentaire, mais sont aussi mortels. Ils combattent les Strigoïs, d'anciens Moroïs s'étant tournés du côté du mal et étant devenus immortels, mais ne manipulant pas la magie. Ils ont pour les aider les Dhampirs, des êtres mi-hommes, mi-Moroïs, stériles et élevés pour protéger les Moroïs. Rosemarie "Rose" Hathaway a ainsi pour mission de protéger sa meilleure amie, la princesse Vasilisa "Lissa" Dragomir, contre les êtres malfaisants qui lui veulent du mal. Mais elle se rendra vite compte qu'elle doit aussi protéger sa meilleure amie d'elle-même.

Une intrigue intéressante mais des personnages affligeants

Si l'on passe sur ce que certains puristes qualifieraient d'hérésie, à savoir de gentils vampires mortels, l'intrigue du livre est très intéressante. Avec de l'action et des rebondissements, une juste dose de magie et d'humour, l'histoire captive et finit par un dénouement surprenant qui donne envie de lire la suite. Richelle Mead a su réinventer avec brio la mythologie du vampire et la mélanger à celle des magiciens.

Toutefois, la majorité du livre est gâchée par les personnages principaux superficiels et leurs relations insipides. Nous passons, et de loin, les limites des clichés sur le lycée américain et les romances adolescentes. En effet, le livre s'étend durant de longs chapitres sur les mesquineries entre adolescents populaires. Ainsi, Lissa, très populaire, sort avec le garçon en vue mais fade, en étant amoureuse de l'exclu de la société Moroï bien plus intéressant. Etant donné que nous sommes dans une romance adolescente clichée, ils finiront en couple à la fin du livre ! Notre héroïne et son mentor, âgé de 7 ans de plus, tombent eux éperdument amoureux l'un de l'autre. Situation qui tournera en fait en romance impossible et qui devrait se poursuivre sur les prochains livres.

En conclusion, le livre est digne des précédents écrits de Richelle Mead en ce qui concerne l'intrigue mais est affadi par les personnages et les romances à l'eau de rose. Ce n'est pas parce que l'on écrit pour un public adolescent qu'il faut remplir son livre de clichés affligeants.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?

{{insert_module::18}}