- le  

Soleil ascendant

Catherine Asaro ( Auteur), Gil Formosa (Illustrateur de couverture), Bernadette Emerich (Traducteur)
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/08/2005  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Soleil ascendant

Catherine Asaro est une des dernières auteurs américaines à être traduite en France. Principal succès de cette californienne diplômée en physique, La Saga de l'Empire Skolien pour lequel elle a reçu le prix Nebula. Soleil Ascendant en est le quatrième tome.

Retour à la réalité

Prince de la dynastie des Skolien, Keldric est fait prisonnier sur la planète de Corba. Un lieu qui vit en autarcie dans l’espace ce qui explique qu’il est complètement perdu lorsqu’il parvient à s’en échapper après 18 ans de captivité. Il apprend alors que la guerre de la Radiance a laissé l’empire en pleine anarchie et que les Skoliens ont tous été tués ou presque. Commence alors pour lui un long anonymat fait de labeur et de douleur, d’esclavage et d’exploitation, avant de retrouver la lumière.

Rose bonbon mais pas seulement.

Souvent considéré comme de la SF pour un public plutôt féminin, ce quatrième tome de La Saga de l'Empire Skolien en a tous les attributs, confinant parfois à la caricature avec un héros extrêmement beau, gentil, courageux et romantique... Et malheureux aussi. Une sorte de super chippendale couplé à la sensibilité d’un Hugh Grant en plein film mélodramatique. Evidemment, cela en énervera certains. D’autres (certaines sans doute mais pas seulement) se laisseront prendre par l’histoire, qui si elle ne brille pas par sa force ou son intérêt, a le mérite de se lire avec facilité (grâce au style d’Asaro) et possède l’attrait des bons récits de come back . C’est à dire que si l’on grince un peu des dents, on se prend à avoir envie de savoir comment ce bellâtre un rien tourmenté va réussir à revenir au premier plan. C’est le grand mérite de ce tome, un peu mièvre mais pas forcément mauvais.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?