- le  

Sur le fil du rasoir

Edmond Tourriol (Traducteur), Warren Ellis (Scénariste), Facundo Percio (Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/03/2012  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Sur le fil du rasoir

Difficile de parler brièvement de Warren Ellis. Il est présent dans l'univers des comics depuis 1990, travaillant pour DC Comics, Marvel, Harris, Avatar et d'autres éditions, collaborant au scénario de séries telles que Batman, Iron Man, Thor ou X-Men et encore plus d'une vingtaine d'autres. Il a aussi réalisé des séries plus personnelles comme Transmetropolitan et Planetary. Il s'est même essayé au roman.

Facundo Percio, lui, débute dans la bande dessinée. Après quelques contributions à Broken Trinity et Artifacts, il assure le dessin de la série Anna Mercury.
 
Autre monde, autre femme
 
Anna-Louise Britton est une employée du gouvernement comme les autres, une jeune femme à la vie calme et rangée. Du moins en apparence... car son travail, lui, n'a rien de celui d'un petit fonctionnaire paisible. Les services du gouvernement ont découvert, voici quelques années, l'accès à plusieurs mondes, sortes de réalités parallèles tournant autour de la nôtre. Pour y accéder, il faut pouvoir y être envoyé par une machine sophistiquée. Or Anna est celle pour qui le transfert fonctionne le mieux.

Une fois sur place, elle dispose d'une réserve d'énergie limitée qui lui permet, outre de revenir sur Terre, de réaliser des exploits incroyables, la transformant en superhéroïne. Et ces pouvoirs sont essentiels pour réaliser les missions qui lui sont confiées, telles que de mettre hors d'état un canon capable de détruire une ville entière...
 
Un jeu de réalités
 
Warren Ellis joue sur plusieurs tableaux avec cette série. Sans compter la plastique de l'héroïne, il nous offre de l'action pure, intense, dans un monde actuel, voire légèrement futuriste. Mais les mondes que visite Anna Mercury sont "autres", décalés du nôtre. Pas vraiment steampunk, pas vraiment radiumpunk... juste différents.

Dans le principe, Anna Mercury est impitoyable, presque infaillible, rapide et forte, intelligente et rusée. Une parfaite superhéroïne... ce qui rend encore plus intéressant son alter ego terrien, effacé et terne. Toutefois, cette dualité est assez peu exploitée, les scènes d'action étourdissante occupant la quasi-totalité des pages. Espérons que les prochains volets travailleront plus sur ce point.
 
Un dessin ébouriffant
 
Le dessin de Facundo Percio est dans la droite ligne de grands maîtres du comics : clair, précis, avec un souci du réalisme, mettant en avant le personnage tout en ayant une mise en image proche du cinéma. Appliquée à une héroïne comme Anna Mercury, le résultat est assez intéressant, étant donné les formes féminines mises en valeur par un costume très serré.

Au final, de l'action rendue de manière dynamique et des formes féminines généreusement dessinées donnent un récit sous tension qui accroche bien le lecteur.
 

 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?