- le  

Tombe de lumière

Marion Zimmer Bradley ( Auteur), Michèle Zachayus (Traducteur), Wojtek Siudmak (Illustrateur de couverture)
Langue d'origine : Anglais UK
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/12/2000  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Tombe de lumière

Attention surprise ! Tombe de lumière est à milles lieues de ce à quoi nous avait habitués Marion Zimmer Bradley. Ici point de fantasy mais du fantastique avec possession, forces obscures et tout le tintouin dans la droite ligne de son livre : Sorcière de Lumière. Le rapport avec ses grandes sagas comme La Romance de la Ténébreuse et Le cycle du Graal ? Aucun ! C’est sans doute d’ailleurs le seul intérêt de ce bouquin. Les fans de l’auteur pourront découvrir Bradley dans un registre différent, histoire de varier les plaisirs. Enfin quand je parle de plaisir…

Une intrigue de série Z.

L’intrigue de Tombe de lumière est assez classique. Une actrice célèbre retourne dans le village où elle est née pour retrouver ses racines. C’est là que sa mère a mystérieusement disparu peu de temps après sa naissance. Dans un élan de naïveté, elle souhaite en apprendre plus sur celle qui lui a donné le jour en rencontrant des gens qui l’ont connue.

Manque de bol, les villageois de la Fourche de Moton ne se montrent pas franchement bavards sur le sujet. Il faut dire que dans cette petite bourgade de l’Amérique profonde, on croit encore dur comme fer aux sorcières et l’on est persuadé que sa mère a trempé dans de sombres histoires de balais supersoniques. Etant la fille de sa mère, notre actrice est donc considérée comme un rejeton de l’enfer… enfin comme une personne à éviter et mépriser avec soin, à défaut de pouvoir la pendre.

Devant tant de délicatesse, notre héroïne vit comme une recluse dans sa maison, jusqu’au jour où un beau jeune homme débarque en ville. Comme dans les meilleurs films de série Z, il a détruit sa voiture contre un arbre et doit séjourner dans le coin le temps des réparations. C’est pour cet alcoolique fini un petit séjour forcé à la campagne qui pourrait être salvateur si l’épicerie de la Fourche ne vendait pas de la bière.

Un homme, une femme, on ne sera pas surpris que la rencontre entre ces deux-là débouche sur une tendre complicité…

Rêves bizarres et meurtres inexpliqués

Jusqu’ici, cela ressemble à un épisode de La Petite Maison dans la prairie. On s’attendrait presque à voir Nelly Olson débarquer en plein récit. Mais c’est sans compter les histoires de satanisme et de sorcellerie qui planent sur l’intrigue. Au fil de ses aventures, l’héroïne a de plus en plus de visions étranges et maléfiques. De son côté, le jeune homme loue la maison où a eu lieu un meurtre inexpliqué et commence à avoir des rêves bizarres. Quant au paysage, il donne sur un tas de ruine : un ancien sanatorium détruit par le feu abritant toujours dans ses profondeurs un temple dédié aux forces du mal. Bonjour l’ambiance…

Mais le meilleur et le plus ridicule reste à venir. Un groupe de chercheurs et d’étudiants en parapsychologie viennent enquêter dans le village (avec eux, Vérité, l'héroïne de Sorcière de Lumière). Figurez-vous que la Fourche de Moton détient le record d’activité paranormale de la région. Un vrai bonheur de chasseur de fantômes ! Incroyable non ? La suite est assez logique, entre possession et affrontement du bien et du côté obscur de la force.

Digne des Charlots contre Dracula

Tombe de lumière n’est pas un mauvais livre. Il est seulement digne d’un scénario d’Ed Wood et des Charlots contre Dracula. En 300 pages, Marion Zimmer Bradley accumule les clichés et les situations convenues. Au final, elle ne donne qu’une nouvelle version d’une histoire déjà lue cent fois. Seul point positif, elle maîtrise pas trop mal son récit, sa plume faisant le reste. C’est déjà ça.

Il n’empêche… Tombe de lumière aurait du rester bien au chaud à sa place dans un placard. A moins d’être atteint de collectionnite aiguë des livres de Bradley, laissez-le donc sur les étagères de vos libraires. Vous économiserez du temps et près de 130 francs.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?