- le  
 Un peu d’actu et de comics-13
Commenter

Un peu d’actu et de comics-13

Alan Moore est une sorte de dieu au pays des comics. Comment qualifier autrement celui à qui l'on doit From Hell, La Ligue des gentlemen extraordinaires, V pour Vendetta, Watchmen, Top 10, Swamp Thing, Supreme, Filles Perdues ou bien encore Tom Strong, sans oublier côté roman l'époustouflant La Voix du Feu ?
 
Sa notoriété étant désormais faite, il a en plus le bon goût d'être particulièrement prolifique, ce qui explique que les éditeurs français n'hésitent pas à multiplier les traductions de ses oeuvres. Ces dernières semaines, trois nouveaux albums signés Alan Moore sont arrivés en librairie.

Neonomicon, Alan Moore et Jacen Burrows, Urban Comics Indés
 
Le premier est Neonomicon, une histoire dans la plus pure ambiance lovecraftienne. On y suit l'enquête de plusieurs flics cherchant à coincer un drôle de dealer qui a introduit une nouvelle drogue. Hallucinations, meurtres sanglants, sectes, partouzes et monstres sortis des profondeurs sont au programme. Le résultat est assez réussi. On se laisse volontiers prendre par l'ambiance de l'intrigue et des dessins de Jacen Burrows. c'est un vrai plaisir que de retrouver le goût des histoires de H.P.Lovecraft qui n'en finit pas d'inspirer les scénaristes de bande dessinée (voir à ce sujet Fatale). 
 
Fashion Beast, Alan Moore, Malcom McLaren, Facundo Percio et Anthony Percio. Panini
 
Autre album d'Alan Moore sorti récemment, Fashion Beast. N'étant pas particulièrement attiré par le monde de la mode et de la haute couture, je reconnais que j'ai un peu tourné avant de me lancer dans cet album. J'avais tort. Vraiment. La plongée fut sensationnelle. Dans un monde futuriste assez déprimé où le chômage, la pollution et la misère se combinent avec un hiver qui semble durer des années, on suit les aventures de Doll qui se retrouve par hasard embauchée par un célèbre couturier. Commence pour elle une ascension extraordinaire mais qui va parfois lui faire oublier d'où elle vient et la précarité de sa situation.

Jouant à merveille avec le côté androgyne de son personnage, Alan Moore dresse un portrait saisissant de la jeune femme. On sent bien la malédiction que représente quelque part cette soudaine bonne fortune. On la voit se débattre avec elle même et se chercher dans un univers qui n'est pas le sien.

C'est tout simplement passionnant. Une vraie réussite, avec en plus un background vraiment intéressant. A l'origine, il s'agissait d'un scénario de film. Souhaitons qu'il se fasse, un jour.
 
La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, Le Dossier noir, Alan Moore et Kevin O'Neill, Panini.

Dans l'Angleterre des années 50, un couple d'espions vit des aventures exceptionnelles, à la recherche du fameux dossier Noir, contenant des informations secrètes sur l'histoire de leur ligue. Une fois le dossier en leur possession, on oscille entre des récits tirés du dossier (nouvelles, nouvelles graphiques, bandes dessinées, publicités, Patchwork de cartes postales...) et leur récit à eux et ses rebondissements. Le résultat de l'ensemble est à la fois génial et agaçant. Génial par l'utilisation des différents modes de narration : l'inventivité des auteurs est sans limite. C'est assez épatant. Et en même temps cela donne un ensemble assez foutraque et un peu difficile à suivre. On ressent l'histoire principale comme étant sans cesse ralentie par le dossier, sans pour autant que l'on arrive à jauger l'apport de chacune de ces digressions. On en ressort avec un sentiment mitigé. On dira simplement que c'est un complément d'informations sur le monde de la Ligue des Gentlemen Extraordinaires et qu'il n'est pas forcément indispensable...

A la lecture de ces trois albums, un constat s'impose : la force de l'imaginaire d'Alan Moore en fait vraiment un très très grand de la bande dessinée si on en doutait encore. Ces trois oeuvres, même si elles sont moins connues que les Watchmen par exemple ou V pour Vendetta, méritent véritablement que l'on s'y attarde aussi bien pour le fond que pour la forme. Alan Moore est un dieu et ces albums en sont une nouvelle preuve..

à lire aussi

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?