- le  

Une toute petite voix...

Michael Turner (Scénariste), Nicolas Meylaender (Traducteur), Franck Mastromauro (Scénariste), Micah Gunnell (Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 23/08/2012  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Une toute petite voix...

Michael Turner  est un dessinateur et scénariste américain né en 1971 et décédé en 2008. Destiné à devenir médecin, il se tourne finalement vers sa passion, l'illustration. C'est dans les années 1990 qu'il est engagé chez Top Cow pour devenir le co-créateur et dessinateur de Witchblade. En 1998, il créé sa propre série, Fathom, qui est très influencée par sa deuxième passion les sports aquatiques. Mais la maladie le rattrape et c'est en 2000 que les médecins lui annoncent un cancer. Pendant son combat contre la maladie, il continuera à créer (Soulfire) et travailler pour DC et Marvel.
 
Franck Mastromauro se met à lire des comics très jeune, avec une préférence pour L'Incroyable Hulk. Il commencera sa carrière chez Top Cow, avant de suivre Michael Turner qui fonde sa propre société, Aspen Comics, en 2003. En 2008, à la mort de Turner, il  prend la tête de la maison d'édition. On lui doit des titres comme Fear Effect ou encore le thriller Dellec.
 
Micah Gunnell est né en 1980. Après des cours d'arts graphiques à la Joe Kubert School of Cartoon and Graphic Art, il débute chez Aspen en dessinant Soulfire : Dying of the  light. Il travaille ensuite sur plusieurs projets comme Ange ou Démon, Dellec ainsi que plus récemment sur Idolized. On lui doit aussi le storyboard du dessin animé de Ultimate Spiderman.
 
Une vie pas si tranquille...
 
Théo vit une petite vie tranquille. Avec des choix simples comme éviter d'être la tête de turc de Walker, son exécrable camarade de classe, ou encore devenir le petit copain de la jolie Carrie. Mais le monde n'est peut être pas aussi simple... En effet depuis toujours veille dans l'ombre de nos conscience, les Elyséens et les Néfariens. Les uns prônant une certaine patience et sagesse et les autres plus expéditifs une affirmation de soi par la loi du plus fort. Malgré ce "léger" différend chacun d'eux ont le même but, faire évoluer l'humanité et l'aider à vivre en harmonie.
 
Mais des luttes intestines et politiques vont entraîner une guerre sans merci et le pauvre Théo va se retrouver au milieu du conflit à venir. Flanqué de ses deux anges gardiens, Ange et Dev, Théo commence à entendre des voix. Ce sont les disputes à répétition de son Elyséenne et Néfarien attitrés qui lui vrillent les oreilles et ce n'est que le début. Car tout va basculer quand Dev, emporté dans son élan, apparait aux yeux de tous dans le monde physique...

Mi-figue mi-raisin
 
Le départ semblait être une très bonne idée. Des anges gardiens qui aident de leur mieux leur protégé. Une lutte entre le bien et le mal pour la survie de l'humanité. L'arrivée dans le monde réel de ces consciences à la vue de tous avec une ribambelle de monstres et démons dans la course contre le pouvoir. Le tout est malheureusement convenu, et l'intrigue assez banale. Les chamailleries des deux consciences du héros sont assez amusantes au départ mais cela devient un peu lassant au fil des pages. Et si les questionnements de Théo  sont présents, ils restent malgré tout assez classiques, sans être véritablement approfondis. Ainsi ses réactions devant l'apparition de Dev et Ange restent sans grandes surprises.
 
A côté de cela, il faut reconnaître une certaine dynamique et des rebondissements quasiment à chaque page. Peut-être un peu trop d'ailleurs, étant donné que certaines pistes ne sont pas vraiment développées, comme les réactions du père de Kiori qui pouvaient pourtant donner des intrigues intéressantes. Les dessins sont dans le style comic avec beaucoup de couleurs, une petite mention pour les explosions de Dev qui sort régulièrement du cadre des cases.
 
Voici donc un album assez dense et touffu qui devrait plaire aux plus jeunes pour qui la complexité d'un scénario n'est peut-être pas une priorité.
 
 
 
 
 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?