- le  

Way Inn

Will Miles (Auteur), Marie Surgers (Traducteur)
Langue d'origine : Anglais
Aux éditions : 
Date de parution : 25/02/2019  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Will Wiles - Way Inn

Nouvel auteur

A ce stade, on ne connait que peu Will Wiles, dont un roman a déjà publié chez nous aux éditions Liana Levi, Attention au parquet ! en 2012. C’est tout le mérite de La volte, éditeur qui prend des risques, de publier Way Inn, paru en Grande-Bretagne en 2014, qui a reçu apparemment des éloges de Christopher Priest (ce qui suffit à donner envie au lecteur blasé de jeter un œil sur ce roman). Au final, cela en vaut-il le coup ?

Cauchemar hôtelier climatisé

Neil Double a trouvé un moyen efficace de gagner sa vie. Comme son nom l’indique, il joue les doublures de ses clients en assistant à leur place à des congrès professionnels dont il tire des comptes-rendus qu’il leur envoie ensuite. Double apprécie cette vie confortable, sans attache, qui lui permet aussi de multiplier les rencontres d’un soir avec des femmes dont il oublie jusqu’au prénom. Puis arrive un congrès où on lui refuse l’entrée. Son badge a été démagnétisé : Double a été reconnu et démasqué. Et puis des choses étranges arrivent. Il y a cette femme rousse qu’il a croisée nue à Doha qui se retrouve ici. Il cherche à l’aborder et elle lui vole son portable. L’administration de l’hôtel se montre prête à l’aider à la retrouver, avec un empressement qu'il trouve suspect. Quand il la voit, elle lui révèle alors une vérité qu’il a peine à croire : l’hôtel est un organisme vivant, qui croît sur chaque continent. De plus, on peut passer d’un site à un autre, malgré la distance géographique, sans aucun souci une fois. Neil Double voit alors sa vie basculer…

Un héritier de Kafka et Ballard

Way Inn est un roman dérangeant qui dévoile au lecteur le vide de notre société de touristes consommateurs. Quand on a séjourné dans un grand nombre d’hôtels internationaux, on reconnaît sans peine le décor du livre, qui évoque aussi Vermilion sands de Ballard. Le personnage de Neil Double (son nom est un programme en soi) est un parfait précipité du cadre moderne, avenant et ultrabright. Mais dès qu'on gratte un peu, les fêlures apparaissent. L’intrigue bascule au milieu du roman dans la science-fiction pure (ou plutôt la spéculative fiction) avec cet hôtel organisme vivant (mais pas forcément ennemi de l’homme) qui abrite des cadres attirés par des pouvoirs surhumains, incluant une immortalité virtuelle. Tout n’est pas parfait dans ce roman qui aurait gagné à moins révéler le passé de Neil (trop sentimental…). Cependant, on a hâte de lire d’autres livres de Will Wiles, cet ambitieux lecteur de notre modernité.

 

Sylvain Bonnet

 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?