Livre
Photo de Juste à temps

Juste à temps

Aux éditions : 
Date de parution : 01/01/17  -  Livre
ISBN : 9782253083092
Commenter
Anaelle   - le 31/10/2017

Juste à temps

Philippe Curval a côtoyé les surréalistes, fréquenté Boris Vian, Michel Butor, Georges Perec, participé à la naissance de la première librairie et de la première revue de science-fiction. Journaliste, il a arpenté le monde. Son œuvre est couronnée par de nombreux prix.
 
Une plongée dans le passé, puis dans le futur
 
Simon Cadique, producteur de cinéma désabusé, décide de retourner en Picardie, sur les lieux de son enfance, pour y tourner un documentaire sur les frères Caudron, spécialistes de l'aviation du début du XXe siècle.
 
Entre nostalgie de sa jeunesse et redécouverte des beautés de la baie de Somme, Simon, absorbé par l'écriture de son film, ne remarque pas tout de suite les événements étranges qui ont lieu autour de lui, et notamment l'apparition de personnages singuliers. Le cours de sa vie change lorsqu'il comprend que ces personnes appartiennent au futur – et lorsqu'il est lui-même expédié dans le passé puis dans le futur.
 
Tombé amoureux d'une femme de son futur, il va alors devoir changer ses priorités et assister à la fin de plusieurs mondes.
 
Une chronique campagnarde, puis un récit futuriste
 
Ce roman commence par de très longues descriptions de la campagne picarde, de ses habitants qui se raréfient, et de la faune de la baie de Somme. C'est très bien documenté, mais ce sont des sujets qui ne vont pas intéresser tout le monde... L'auteur cherche à transmettre son amour de la région, ainsi que sa passion du cinéma et de l'aviation, thèmes déjà plus porteurs.
On commence à entrer dans le récit, quand les événements de SF se précisent. Simon rencontre des personnes de son futur, puis il est lui-même projeté dans son passé, et parvient à retrouver des personnes de son présent confrontées aux mêmes phénomènes de vagues temporelles inexplicables.
 
Contrôler les flux temporels, rester discret, sauver son amour
 
Les choses se complexifient. Certains arrivent à contrôler plus ou moins ces flux temporels et à se stabiliser dans l'époque qui leur convient. Réfugiés venus d'une autre époque, ils sont souvent en proie à l'hostilité des autochtones – critique originale de l'hostilité actuelle envers les réfugiés venus d'un autre pays.
À ces soucis d'acclimatation se rajoutent les problèmes de paradoxes temporels : si le père est tué, la fille ne viendra jamais au monde... Simon lutte de toutes ses forces pour rester dans l'époque de son futur, pour sauver la vie de Tania, pour comprendre pourquoi l'humanité risque de disparaître dans un futur lointain, mais le trou noir dans le ciel et les marées temporelles ne lui laisseront pas le choix.
 
Œuvre longue et complexe, ce roman mêle plusieurs thèmes très différents (faune, flore, chasse, gastronomie, aviation, cinéma, reconstitution du passé...) dans un récit très descriptif qui s'enfonce dans différentes époques. Le passé est bien reconstruit, mais les scènes du futur ont un goût de déjà vu : des nourritures totalement synthétiques, l'augmentation de la température de la planète, les radiations dangereuses... C'est un peu dommage.
 
Des personnages en demi-teinte
 
L'autre point faible du récit, ce sont les personnages, qui manquent de crédibilité. Autant Wassigne et Yourfly sont bien construits, autant les femmes, Tania et Claire, paraissent trop belles, trop jeunes, trop insipides pour être attirées par un homme comme Simon, décrit comme laid et vieillissant. Quant à Carmina, mieux dessinée, elle disparaît finalement trop vite du récit.
 
Un roman ambitieux
 
Un roman en demi-teinte donc, trop descriptif et lent au début, pas assez original à la fin. Mais aussi un roman ambitieux, qui prend à bras le corps des thèmes difficiles comme la résurrection du passé au cinéma, la nostalgie des idéaux de la jeunesse, l'affection pour sa région natale, ou le fait d'être projeté malgré soi dans des époques inconnues.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?