Angle mort n° 5

Commenter

Le 5e numéro de la revue Angle mort est paru. Un numéro particulier vu qu'il signe son premier anniversaire ! 

Au sommaire : 
Jean-Marc Agrati et "Le punisseu" 
Lauren Beukes et "Porté disparu" 
Olivier Paquet et "L’IA qui écrivait des romans d’amour" 
Et une nouvelle inédite de William Gibson, avec "Treize vues des bas-fonds". 

L'édito est disponible en ligne, tout comme la première nouvelle. 
L'édito explore la littérature et le genre en opposant la littérature d'« identification » et celle de la « rupture ». Il fait également le point sur cette première année d'existence. Extrait : 

Le bilan global est très positif, l’expérience réussie : le retour des lecteurs est presque unanimement positif, avec d’excellentes critiques dans Bifrost et Chronic’Art. 
Au niveau des ventes, sans atteindre des chiffres mirobolants, on compte un peu moins d’une centaine de copies vendues par numéro en moyenne, alors que chaque nouvelle, quand elle passe en accès gratuit (page web) est consultée environ 800 fois et téléchargée (fichiers PDF, EPUB ou Kindle) environ 220 fois. 
Ce n’est pas encore suffisant pour payer les auteurs, mais nous permet déjà de rémunérer les traducteurs. Bref, le modèle freemium (combinaison gratuit/payant) semble fonctionner pour nous, et nous tenons à remercier tous ceux qui nous soutiennent et à encourager nos lecteurs à acheter les numéros pour faire vivre la revue ! 

Plus d'info sur le site de l'éditeur
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?