Comment rêver la science-fiction à présent ?

Commenter

Dans la foulée de la brève sur le Cerli, Claire Cornillon m'a indiqué son article sur la conférence Comment rêver la science-fiction à présent ? dans le cadre du Colloque de Cerisy sur la Science Fiction.

C'est ici.

Je vous mets le début :
Citation:
Qu’en est-il de la science-fiction contemporaine, celle des années 2000, celle qu’il est désormais banal de dire "en crise" ? C’est la question que posent Daniel Tron, Danièle André et Aurélie Villers, co-directeurs de ce colloque de Cerisy.

Comme l’explique Roger Bozzetto, professeur émérite à l’université de Provence, dans la communication qui ouvre le colloque, la science-fiction se voit menacée d'un côté par la déferlante des œuvres de fantasy qui envahissent le marché, et de l'autre par sa difficulté à présenter encore des univers neufs et excitants. Il semble que la possibilité d'émerveillement qu'elle possédait autrefois se dissipe. L'exposé, volontairement polémique, pose bien les jalons de la réflexion qui va courir durant cette décade. Suscitant d’emblée un vif débat sur les fonctions et la nature des œuvres de science-fiction, sur leur capacité à émerveiller - mais doivent-elles réellement émerveiller ?, s'interroge Marc Atallah, de l'Université de Lausanne -, la communication ouvre aussi la porte à des réponses qui vont être proposées au fur et à mesure des interventions. Ainsi, Roger Bozzetto estime que la science-fiction doit retrouver les élans de l’imagination créatrice, pour réoccuper l’espace du plaisir. Car la science-fiction n’est pas morte, loin s’en faut, et les différents orateurs vont essayer successivement de montrer quelles sont les grandes tendances du genre, et d’ouvrir des perspectives potentielles sur sa régénération à travers des médias extrêmement divers (romans bien sûr, mais aussi films, séries télévisées, bande-dessinées...).

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?