Des news de Stephen R. Donaldson

Commenter

Cette fois c'est à Elbakin d'avoir les honneurs avec une interview de Stephen R. Donaldson.


Il évoque sa série sur Convenant :
Selon vous, quelle serait la partie la plus difficile dans le processus mis en place dans l'écriture des différents livres de Covenant? Chaque nouvel ajout révèle à chaque fois plus de profondeur dans une saga qui a déjà réellement prouvé sa richesse et sa complexité.

S l'on laisse de côté la question de savoir si je suis oui non capable d'écrire assez bien pour rendre justice à cette saga, je dirais que le seul aspect le plus exigeant du project tient dans sa consistence interne: cohérence de style, de ton, du personnage (et du développement du personnage), du thème (et des thématiques développées). Cela tient aussi dans la cohérence des symboles, dans la cohérence au niveau logistique (est-ce vraiment possible de se déplacer de tel à tel endroit en X jours?), dans la cohérence au niveau géographique, historique (un problème spécialement compliqué parce que je n'utilise pas de "Bible" pour me guider) mais aussi dans la cohérence de la magie et des montres. Et ainsi de suite.

Et la fantasy en général : "
Vous écrivez des romans depuis trois décennies. Qu'es-ce qui a le plus changé dans la fantasy depuis vos débuts?

Deux décennies avant que je ne sois publié, il y avait Le seigneur des Anneaux -et virtuellement rien d'autre. Six mois avant que je ne sois publié, Terry Brooks a fait un flop avec The Sword of Shannara. Maintenant nous avons un déferlement de romans et séries de fantasy de toute description que se soit - et qualité. En général, elles m'ont l'air de bonne qualité. Mais cela rend plus difficile - vous devriez me pardoner le cliché - , de séparer le bon grain de l'ivraie. "

Toute l'interview est ici
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?