Dix choses que nous ne voyons pas assez souvent en fantasy

Commenter

Elbakin a traduit un article N.K. Jemison de nommé : Dix choses que nous ne voyons pas assez souvent en fantasy.

C'est ici.

Extrait :
Citation:

10. Un vrai groupe de héros.

OK, nous avons un elfe, un nain, un homme et un semi-homme qui entrent dans un bar …

Intrigue de roman ? Mauvaise blague ? C’est difficile à dire, puisque la plupart des quatuors de fantasy sont en réalité de simples sessions de jeux de Donjons et Dragons légèrement voilées transposées sur papier. Ce genre de fantasy ne me dérange pas vraiment ; il s’agit de littérature populaire, après tout. Mais revenons à notre quatuor un moment. La fantasy épique est censée être épique, non ? Avec des milliers de personnages, des intrigues qui vont du bouleversement d’un monde à la mise en forme d’un univers, avec des dangers de mort dans tous les coins, et tout ça ? Dans la réalité, la victoire dans de si grandioses sagas est généralement le fruit d’un travail d’équipe. Pourquoi n’est-ce pas plus souvent le cas en fiction ?

Il me semble que de nombreux livres de fantasy se concentrent trop sur un seul et unique personnage. Oh, bien sûr, les personnages secondaires ont des choses importantes à accomplir, comme dévaler un escalier en surfant sur un bouclier tout en réussissant des tirs impossibles avec un arc et une flèche (eh oui, je suis une fan du SdA de Peter Jackson, je suis prise en flagrant délit). Mais avons-nous jamais l’occasion de comprendre les motivations de ces personnages ? Entendons-nous parler des personnes chères qu’ils ont laissées chez eux, de leurs loisirs préférés, de leurs peurs ? Est-ce que leur mort, parce qu’ils meurent souvent, veut dire quelque chose à part motiver le personnage principal ?

_________________
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?