Entretien avec Mark Finn

Commenter

Mark Finn, historien des oeuvres d'Howard, vient de co-publier avec Chris Gruber, éditeur de l'auteur, un recueil de nouvelles et de poésie intitulé Dreams in the Fire, en hommage à l'héritage du créateur de Conan. 
Il revient à cette occasion sur la création de ce recueil mais également sur l'oeuvre d'Howard en général. 

Extrait : 

Citation:
Parlez-moi un peu du livre. Qui sont certains des auteurs ? Quel type d’histoires peut-on y trouver ? Comment avez-vous sélectionné celles à inclure dans l’anthologie ? 

Dreams in the Fire est un recueil de fictions et de poésie écrits par les membres de la REHupa, passés ou présents. Au fil des années, l’association a connu plusieurs membres célèbres comme Mike Stackpole, Nancy Collins, Karl Edward Wagner, Charles de Lint ou L. Sprague de Camp, qu’ils soient restés longtemps ou non. Je suis sûr que j’en oublie. Mais plus récemment, l’APA a vu arriver certains membres remarquables et talentueux. Par exemple, James Reasoner, qui écrit une prose succincte et bourrée d’action de très grande qualité, et qui le fait depuis plusieurs décennies maintenant. 
En tant que grand amateur d’anthologies, j’ai pensé que ça ferait un bon livre, si on rassemblait tous ces gens qui écrivent de la fiction ou de la poésie, afin de faire quelque chose que nous ne faisons PRESQUE JAMAIS dans nos zines, soit écrire des histoires ! 
Je savais que je pourrais obtenir l’aide d’un certain nombre d’écrivains professionnels. Angeline Hawkes et Chris Fulbright, Charles Gramlich, et bien sûr, moi-même. J’avais bon espoir d’impliquer James Reasoner. Et je n’aurais jamais pensé avoir la participation de Bob Weinberg. Ajoutez-y un certain nombre de membres de l’APA, qui n’en font jamais tout un plat, et nous avons obtenu pas mal d’histoires absolument géniales. Je viens de relire « The Debt » de Rob Roehm, cette histoire est un véritable choc ! Je suis impatient que les lecteurs la découvre. Même chose pour l’épopée historique de Chris Gruber. 
Concernant les genres, nous ne nous sommes pas limités, tout simplement parce qu’Howard lui-même ne l’avait pas fait. Mais tout ce qui se trouve dans ce livre a une saveur Howardienne – sword & sorcery, fantasy épique, humour, bagarre, western, historique, sword & planet… tout y est. Et je pense que vous pourrez ressentir la présence d’Howard dans toutes les histoires, ce qui est plutôt sympa. Ça ne veut pas dire que chacun a fait un pastiche – en fait, c’est tout le contraire. Toutes les histoires présentes dans le livre dépeignent des personnages originaux.


Pour lire l'interview dans son intégralité, c'est sur le site d'Elbakin.net
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?