Forum : Débat sur la fantasy

Commenter

Ouvrons ici la discussion sur la fantasy.
(on va la mettre dans les "derniers livres lus" parce qu'on va en citer régulièrement).

Commençons par resituer le cadre d'un débat possible.
En SF, la question qui a prédominé avec la préface de Serge Lehman à Retour sur l'horizon, c'est l'ensemble des facteurs qui ont fait de la rencontre entre culture dominante et estampillée recevable (en termes de goût et de sérieux intellectuel), et SF une série de malentendus dommageables.


Nous sommes dans une période où la fantasy semble prendre le pas sur la SF, en nombre de lecteurs. La question qui peut alors se poser est:
quel est l'élément nouveau (et depuis quand?) dans la culture ou dans les mentalités (culture adolescente notamment, fenêtre privilégiée pour la découverte de littératures de l'imaginaire - oui, je sors la grosse étiquette qui fait des taches, et j'assume) qui expliquera :

- ce transfert de l'intérêt du lectorat,

- ou bien, si jamais ce n'est pas la fantasy qui siphonne le lectorat anciennement SF pour nourrir les rangs des lecteurs de fantasy, les 2 phénomènes simultanés (mais non clairement corrélés) que sont l'expansion de la fantasy, et la contraction du lectorat de SF?

Deuxième question: cette réussite commerciale protègera-t-elle (a-t-elle protégé) la fantasy du même procès en immaturité que celui subi depuis longtemps par la SF? Ou bien ce procès a-t-il déjà été mené et perdu? Qu'est-ce qui pourrait l'instruire? Les mêmes choses que pour la SF?

Et troisième question: l'émotion fantasy typique (y en a-t-il une? et si oui: il faudra la définir, comme étant le ressenti qui est à la fantasy ce que le sense of wonder serait à la SF) induit-elle un mode de pensée particulier, un rapport précis, inédit, ou explicable par des facteurs sociaux, à la rationalité, à l'idée de sérieux, aux enjeux philosophiques, politiques du moment?
La fantasy peut-elle s'interpréter comme un avatar moderne de formes de pensée magique, de formes vitalistes et immédiates d'appréhension du monde?
A quoi servent les mythologies modernes que propose la fantasy?



Voilà, j'ai posé plein de questions purement apéritives, un peu tarte à la crême souvent, mais peu importe c'est pour commencer; on essaiera d'aborder les sujets au fur et à mesure et de cogiter ensemble.
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?