Forum : Un avis sur Suprématie de Laurent McAllister

Commenter

Bon, j'ai fini ma lecture de Suprématie. Voila du NSO digne des américains (défauts compris). L'histoire est classique, mais bien menée, pas vraiment aisée à raccourcir (les flashbacks sont utiles, même si parfois trop découpés et étirés); le thème de l'homme seul contre une force irrésistible peut déplaire, et puis savoir comment, après son départ, les autres vont se dépétrer après qu'il leur laisse une situation impossible à assumer à la fin du livre, il y a de quoi écrire une saga en 28 volumes, enfin c'est bien une histoire de héros de la liberté.Les unités en secondes et multiples, et les distances en secondes-lumière et mutiples posent certainement des problèmes de lecture; je suppose que les auteurs avaient d'abord écrit les durées et longueurs en unités actuelles, avant de les transformer; encore que je ne suis pas sûr qu'il n'y ait pas eu des erreurs de transformation, certaines kilosecondes-lumière me posent des problèmes de crédibilité (300 millions de km = 2 U.A.!). Que dans une civilisation éloignée dans le futur et l'espace on ait simplifié les unités de cette façon n'a rien d'invraisemblable, sauf que pour les durées on mélange les megasecondes et les journées (standardisées comment? Je n'imagine pas une journée de 86,4 ks).
Mais le thème de base me dérange, dans la mesure où j'ai peine à imaginer que la Suprématie n'apparaisse que lontemps après la dispersion. Enfin c'est du space opera, pas de la fiction spéculative... Cool
bormandg
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?