Forum : Un avis sur World War Z de Max Brooks

Commenter

J'ai fini de le lire :

BOn alors déjà ça pète Mr. Green

Nan sérieux c'est ultra rythmé : des séquences de batailles MAIS des batailles de malades quoi avec des armes de fous furieux qui en réalité ne servent à rien (ou quasiment puisque seulement une balle dans le crâne peut tuer un infecté alors les méga-bombes chimiques par exemple ne servent à rien. Ya une bonne réflexion sur la motivation dans une bataille : comment continuer à avoir la volonté de se foutre sur la gueule quand le mec en face de toi n'éprouve rien? Ni douleur ni compassion ni peur.) sur les zombis. C'est LE truc du bouquin : La guerre dans tout ce qu'elle a de plus horrible : les mensonges du gouvernement aux citoyens (la stratégie utilisée dans par l'armée (enfin c'est un mec qui l'a trouvée tout seul dans sa caravane) pour arriver à bout des zombis et complètement affreuse mais efficace et réaliste :

[spoiler]A savoir : tuer 10% de la population non infectée pour enrayer le virus c'est à dire : donner de faux points de rendez-vous aux rescapés pendant que l'armée s'arme et se prépare dan un lieu retiré, sans crainte d'invasion zombie et uen fois les civils au point donné on largue le napalm Mr. Green Bon là je simplifie mais c'est un peu ça.[/spoiler]

Le truc que je n'ai pas aimé dans ce bouquin c'est que l'on a 90% de témoignages de militaires, généraux, ou médecins mais très très rarement de civils tout simples. Je pensais que ce serait plus ambitieux donc plus large de références "survivalistes" : ici c'est vraiment axé sur l'armée. Sur la guerre.

[spoiler]Ya pas de happy-end. La guerre est gagnée mais il reste , d'après des communiqués : entre 10 et 20 millions d'infectés gisants soit dans l'Océan (scène culte du roman avec un sous-marin qui harponne des centaines de zombies : rescapés qui pensaient être libres et survivre tranquille sur l'eau mais une fois que tu y es tu fais quoi? Surtout que plusieurs infectés étaient parmi eux sans le savoir et le virus se répand donc facilement sur un bateau. Mr. Green) soit givrés pour le Nord soit en galère dans les bois coupés en deux etc...[/spoiler]

C'est bourré de références, de petites notes, ça me parait très réaliste, c'est prenant, c'est très rythmé, ça pète, et quand tu t'imagines bien le truc le film "pourrait" être un projet monstrueux.

Solaris
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?