Greg Egan : la fin des certitudes

Commenter

"Greg Egan : la fin des certitudes" est un article à lire en ligne sur le blog de Bifrost.


Voici un extrait dans lequel l'auteur parle des manipulations génétiques,:

"Greg Egan est sans doute l’auteur de science-fiction qui depuis maintenant dix ans a abordé avec le plus de lucidité et de pertinence cette problématique, tout en l’élargissant à un domaine de réflexion bien plus vaste. Confrontés aux révolutions, scientifiques pour l’essentiel, qu’il met en scène, ses personnages se retrouvent sans repères, les sociétés qu’il décrit vacillent sur leurs bases, et les uns comme les autres n’ont souvent pour seul recours que de se mentir à eux-mêmes pour survivre, de nier la réalité. Une attitude en définitive suicidaire, à laquelle certains refusent obstinément de s’abandonner.

Du besoin de certitudes

« Nous cherchons généralement, pour ne pas dire toujours, à réduire l’incertitude. » Ce constat de l’universitaire Gérald Bronner s’applique aussi bien à l’incertitude quant à nos connaissances qu’à notre avenir, et souligne l’un des éléments fondamentaux de la condition humaine. On imagine fort mal pouvoir vivre dans une incertitude totale et perpétuelle. C’est pourtant le cas du héros de la nouvelle « Le Coffre-fort » 4, qui chaque jour se réveille dans le corps d’un homme différent. Il ne sait ni qui il est, ni le pourquoi de sa situation. Faute de pouvoir mener une vie normale, il se contente de perturber le moins possible celle de ses hôtes temporaires. Une non-existence tragique dont il sortira, suite à une rencontre fortuite, pour rechercher la vérité sur ses origines. A travers ce cas extrême, Greg Egan met en lumière le besoin qu’a tout être humain de certitudes, même si celles-ci demeurent généralement inaccessibles. "
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?