Interview Laurent Kloetzer

Commenter

Le blog YmaginèreS nous propose une interview de Laurent Kloetzer. Il revient sur ses débuts d'écrivain, son dernier titre, Cleer et sa collaboration avec son épouse ainsi que sur ses prochains projets, avec Petite mort, à paraître en janvier chez Mnémos. 

Extrait : 

Citation:
Y : Avec Cleer, votre dernier roman, vous changez totalement d’univers, puisque vous explorez le monde des multinationales et de leur communication. 
LK : En effet, mais en réalité il y a une connexion pour moi, même si ce n’est pas apparent, entre Cleer et ma pratique du jeu de rôles : les idées de ce roman sont nées avant l’écriture du texte, et c’est un univers dans lequel des histoires ont été jouées. 
Ce livre, en fait, parle à la fois du monde des grandes entreprises et du fantasme qu’elles incarnent. 
Et dans la première nouvelle, Pensez à eux, l’héroïne, Charlotte, alors qu’elle se fait embaucher et fait son premier jour de travail chez Cleer, a des rêves d’une vie professionnelle très différente, où elle a un boulot assez abrutissant, où elle prend un train en banlieue sinistre, où elle est seule… Et on peut se demander, et c’était pour moi l’idée, quel est le rêve en fait. 
En réalité, elle se demande si son boulot chez Cleer n’est pas un rêve. Parce que Cleer est une entreprise où tout se passe bien, où les employés s’y accomplissent. Et on ne sait pas vraiment si elle est réellement en train de travailler là, ou si c’est juste un rêve de l’endroit où elle aurait aimé travailler : on peut imaginer qu’elle a une vie professionnelle beaucoup plus terre à terre. 
Tous ces passages-là sont pleins de mes souvenirs personnels de différentes expériences dans des boîtes d’informatique.
Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?